Teruo Ishii

Réalisateur né le 01 janvier 1924 (décédé à 81 ans)

Biographie

Teruo Ishii (石井輝男, Ishii Teruo?, 1er janvier 1924 - 12 août 2005) était un réalisateur japonais surtout connu en Occident pour ses premiers films : la série des Super Giant et les ero guro (grotesque érotique), subdivision des pinku eiga, tels que Shogun's Joys of Torture (1968). Il a également réalisé Abashiri Prison (1965) qui a permis à Ken Takakura de devenir un acteur célèbre et unanimement apprécié au Japon. Surnommé « The King of Cult » (« Le Roi du Culte ») au Japon, Ishii a eu une carrière plus prolifique et plus éclectique que celle que nous lui connaissons habituellement en Occident.
Teruo Ishii est né le 1er janvier 1924 dans le voisinage d'Asakusa, un quartier populaire de Tokyo, Japon. Il apprécie très tôt le cinéma si bien que ses parents l'emmènent voir les films étrangers et, en particulier, les films français. Ishii commence sa carrière en 1942 aux Studios Toho en tant qu'assistant réalisateur. Celle-ci est interrompue par la deuxième Guerre mondiale lorsqu'il est envoyé survoler la Mandchourie pour prendre des photographies aériennes des effets de bombardements.
Ishii rejoint les nouveaux studios Shintoho au mois de mars 1947. Le réalisateur se souvient de cette période comme étant « Sans doute la période la plus heureuse de [sa] vie professionnelle »,. Il travaille comme assistant réalisateur avec Mikio Naruse qu'il considèrera comme son précepteur pendant le restant de sa carrière. Il travaille également avec Hiroshi Shimizu et apprend le métier de scénariste avec Shinichi Sekizawa, mieux connu en Occident par la série des films intitulés Godzilla (Godzilla (film, 1954), Godzilla (film, 1998)). Ishii fait ses premiers pas de réalisateur en 1957 avec King of the Ring: The World of Glory (Ring no Oja: Eiko no Sekai), un film qui la boxe pour thème.
Il lui échoit ensuite de réaliser six épisodes de Super Giant, une série de science fiction destinée principalement aux enfants. Cette série de neuf épisodes a été, par la suite, réduite à quatre sous le nom de Starman pour les besoins pour la télévision américaine. De 1958 à 1961 Ishii réalise quatre films noirs de la série intitulée Line ((ja) Chitai). Pour le dernier film de cette série, Sexy Line ((ja) Sexy Chitai), Ishii promène sa caméra dans les rues d'Asakusa et de Ginza afin de filmer sur le vif. Ce film a été qualifié de « perspicace, intelligent et contagieux » et de « merveilleux cliché du monde souterrain de Tokyo habité par des prostituées, des malfrats et des « flics ». Le tout est filmé dans un style véridique. »
Les studios Shintoho font faillite en 1961 obligeant Ishii à chercher du travail auprès d'une autre firme. C'est ainsi qu'il rejoint Toei pour lequel il réalise Flower and Storm and Gang (Hana to Arashi to Gang) (1961), avec l'acteur Ken Takakura.
Abashiri Bangaichi, son film de 1965, conforte la position de l'acteur Takakura dans la célébrité et offre au réalisateur son plus retentissant succès des années 60. Ishii réalisera par la suite 10 des 18 films que comporte cette série.
En 1968, Ishii réalise deux séries (très appréciées) de films long métrage pour Toei. Pour la première vidéo de la série Hot Springs Geisha (1968-1972), Ishii insère à nouveau avec succès son « style cinématographique empreint de sardonisme menaçant dans cette « importante » comédie légère et frivole mettant en scène des geishas-masseuses opérant dans une source chaude »,. Ishii confie ensuite cette série à d'autres réalisateurs. La série des Joys of Torture (1968-1973) conviennent mieux à Ishii. Ce dernier réalisera les huit films qui la composent. À commencer par Shogun's Joys of Torture (1968) qui a pour sujet l'histoire de la torture au Japon. Passionné d'ouvrages d'horreurs et admirateur de l'auteur de romans à suspense Edogawa Rampo depuis l'enfance, Ishhi adapte maintes histoires terrifiantes de cet auteur à ses films durant cette période. C'est ainsi que naît le plus connu d'entre eux, Horrors of Malformed Men. Le terme d' ero guro (grotesque érotique), utilisé pour décrire les écrits de Rampo, s'applique également aux films d'Ishii. Le terme désigne toujours, au Japon, les films mettant en scène le sadomasochisme le plus extrême. Weisser écrit à ce sujet:
« Les films de « Torture » réalisés par Ischii sont encore les meilleurs et n'ont pour rivaux que les productions d'un certain Koji Wakamatsu (particulièrement Torture Chronicles: 100 Years (1975), quelques unes de Masaru Konuma (i.e., Wife to be Sacrificed et Flower and Snake (tous deux produits en 1974)) et une autre encore de Go Ijuin (Captured For Sex 2 (1986),. »
Ischii a réalisé plusieurs des films à succès pour Toei au cours des années 70 dont un « film rose violent », Female Yakuza Tale: Inquisition and Torture (1973), avec l'actrice Reiko Ike et un des films de la série Street Fighter intitulé The Street Fighter’s Last Revenge (Gyakushu! Satsujin Ken), avec l'acteur Sonny Chiba au milieu des années 70. Ishii a également fait une incursion dans le genre violent avec Detonation! Violent Riders (1975) et Detonation! Violent Games (1976).
Ishii renonce au cinéma après 1979 pour se consacrer avant tout à la télévision tout au long des années 80.
Ishii renoue avec les studios Toei en 1991 pour la réalisation d'un film de V-cinema, The Hit Man: Blood Smells Like Roses. En 1993, il transpose en un film, Master of the Gensenkan Inn (Gensenkan Shujin), un manga de Yoshiharu Tsuge et, en 1998, il porte à l'écran le manga d'avant-garde Wind-Up Type (Nejishiki) du même auteur. En 1999, il reprend Hell (Jigoku; 1960), fameux film du réalisateur Nobuo Nakagawa, en s'inspirant de l'essai écrit par Shoko Asahara, fondateur de la secte Aum Shinrikyo.
Son dernier film, The Blind Beast Vs The Dwarf (2001), est également inspiré de l'œuvre d'Edogawa Rampo.
Méconnu hors des frontières du Japon durant une bonne partie de sa carrière, l'œuvre d'Ishii a été découverte et appréciée en Occident. Ishii a honoré de sa présence des festivals consacrés à ses films que ce soit au Festival du Film d'Extrême Orient d'Udine en Italie ou à L’Étrange Festival en France. Au cours de ses dernières années, Ishii a souvent parlé d'un projet qui lui tenait à cœur et qu'il appelait Il était une fois au Japon. Le sujet en était l'épopée d'un gangster avec l'acteur Ken Takakura. Isshii décède le 12 mai 2005, à l'âge de 81 ans, sans que son projet aboutisse. Tout au long de sa carrière, ses réalisations d'une grande variété de thèmes incluent les arts martiaux, la science fiction, les films d'hoirreur et d'épouvante, les films érotiques et les films noirs. Ses 83 films sont un résumé de la tendance cinématographique en vogue au Japon pendant la deuxième partie du XXe siècle.

0
abonné

盲獣VS一寸法師

de Teruo Ishii

Film 盲獣VS一寸法師

Japanese Hell

de Teruo Ishii

Film Japanese Hell

Screwed

de Teruo Ishii

Film Screwed

Gensen-Kan Shujin

de Teruo Ishii

Film Gensen-Kan Shujin

Detonation! Violent Games

de Teruo Ishii

Film Detonation! Violent Games

The Executioner II: Karate Inferno

de Teruo Ishii

Film The Executioner II: Karate Inferno

female yakuza tale

de Teruo Ishii

Film female yakuza tale

Les huit vertus bafouées

de Teruo Ishii

Film Les huit vertus bafouées

Hijirimen bakuto

de Teruo Ishii

Film Hijirimen bakuto

Black Cat's Revenge

de Teruo Ishii

1
Film Black Cat's Revenge

Horrors of Malformed Men

de Teruo Ishii

1
Film Horrors of Malformed Men

Déviances et passions

de Teruo Ishii

Film Déviances et passions

La loi yakuza

de Teruo Ishii

Film La loi yakuza

L'enfer des tortures

de Teruo Ishii

Film L'enfer des tortures

Un amour abusif, déviant et dévergo...

de Teruo Ishii

Film Un amour abusif, déviant et dévergondé

Orgies sadiques de l'ère Edo

de Teruo Ishii

Film Orgies sadiques de l'ère Edo

Femmes criminelles

de Teruo Ishii

1
Film Femmes criminelles

Onsen anma geisha

de Teruo Ishii

Film Onsen anma geisha

Vierges pour le shogun

de Teruo Ishii

Film Vierges pour le shogun

Secret Agent 101

de Teruo Ishii

Film Secret Agent 101

Prison Walls of Abashiri 4

de Teruo Ishii

Film Prison Walls of Abashiri 4

Abashiri Prison

de Teruo Ishii

Film Abashiri Prison

Atomic Rulers

de Teruo Ishii

Film Atomic Rulers

Attack from Space

de Teruo Ishii

Film Attack from Space

Invaders from Space

de Teruo Ishii

Film Invaders from Space

Evil Brain from Outer Space

de Teruo Ishii

Film Evil Brain from Outer Space

The Shogun's Vault

de Teruo Ishii

Film The Shogun's Vault

Narazumono

de Teruo Ishii

Film Narazumono

Gang vs. Gang

de Teruo Ishii

Film Gang vs. Gang

G-Men in the Pacific

de Teruo Ishii

Film G-Men in the Pacific

All Rascals

de Teruo Ishii

Film All Rascals

Flower, Storm and Gangster

de Teruo Ishii

Film Flower, Storm and Gangster

Yellow Line

de Teruo Ishii

Film Yellow Line

Kurosen chitai

de Teruo Ishii

Film Kurosen chitai

Broken Blossoms

de Teruo Ishii

Film Broken Blossoms

Queen Bee's Anger

de Teruo Ishii

Film Queen Bee's Anger

Call-Girl Territory

de Teruo Ishii

Film Call-Girl Territory

Nude Actress Murder Case: Five Crim...

de Teruo Ishii

Film Nude Actress Murder Case: Five Criminals