Jamel Debbouze

Acteur et réalisateur de 44 ans (18 juin 1975)

Biographie

Pour une génération tout entière, Jamel Debbouze est un modèle d'intégration et de réussite sociale. Il grandit à Trappes, où il est sollicité par Alain Degois dit "Papy" pour rejoindre la compagnie théâtrale de la cité des Merisiers. Il parvient à se hisser en finale du championnat de France junior de la Ligue d'improvisation française et décroche en 1992 le premier rôle du court métrage Les Pierres bleues du désert. Une apparition qui lui vaut d'être repéré par les patrons de Radio Nova : ils lui proposent sa première chronique, Le Cinéma de Jamel. Canal+ s'intéresse rapidement au jeune artiste et met en place la version télévisée de sa rubrique dans Nulle part ailleurs en 1998, année au cours de laquelle il figure également au casting de la série humoristique H aux côtés d'Eric et Ramzy. Il tourne ensuite dans les longs métrages, Zonzon (1998) et Le Ciel, les oiseaux et... ta mère (1999), une comédie délirante qui connaîtra un franc succès. En 1999, il se produit sur scène pour son premier one man show, Jamel en scène, dont les répliques sont devenues cultes. Depuis ce succès, le cinéma lui fait les yeux doux. Il est le candide Lucien dans Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain en 2001 puis Numérobis dans l'immense succès d'Alain Chabat Astérix et Obélix : mission Cléopâtre. En 2003, il dévoile son second spectacle, Jamel 100 % Debbouze, et tourne pour la première fois dans une production internationale, She Hate Me (Spike Lee). On le retrouve en 2005 devant la caméra du grand Luc Besson dans Angel-A, qui reçoit un accueil mitigé. Ça ne freine pas pour autant Jamel, qui enchaîne avec son rôle le plus marquant dans le film historique Indigènes, qu'il coproduit également. Il reçoit pour cette prestation le prix d'interprétation masculine du Festival de Cannes avec Samy Naceri, Roschdy Zem et Sami Bouajila. Humoriste et comédien confirmé, Jamel Debbouze pourrait se reposer sur ses lauriers. Pourtant, il monte en 2006 le Jamel Comedy Club, son propre théâtre, tremplin pour de jeunes talents passionnés par le stand-up. Diffusée sur Canal+, l'émission rencontre un franc succès et révèle des personnalités comme Thomas N'Gijol ou Fabrice Eboué. En 2008, il est à l'affiche de Parlez-moi de la pluie, d'Agnès Jaoui, et d'Astérix et Obélix aux Jeux olympiques, où il campe pour la seconde fois Numérobis.Jamel Debbouze débarque prochainement dans les salles avec le controversé Hors-la-loi de Rachid Bouchareb, le second épisode de la saga Indigènes, et dans le Marsupilami d'Alain Chabat, en 2012.

194
abonnés

Le Roi Lion

de Jon Favreau

4.1
Film Le Roi Lion

La Vache

de Mohamed Hamidi

4.1
Film La Vache

Pourquoi j'ai pas mangé mon père

de Jamel Debbouze

3.5
Film Pourquoi j'ai pas mangé mon père

La Marche

de Nabil Ben Yadir

3.9
Film La Marche

Monsieur de Funès

Film Monsieur de Funès

Monstres Academy

de Dan Scanlon

4.0
Film Monstres Academy

Né quelque part

de Mohamed Hamidi

4.0
Film Né quelque part

360

de Fernando Meirelles

3.5
Film 360

Sur la piste du Marsupilami

de Alain Chabat

3.6
Film Sur la piste du Marsupilami

Hollywoo

de Frédéric Berthe

3.6
Film Hollywoo

Poulet aux prunes

de Vincent Paronnaud

3.7
Film Poulet aux prunes

Hors-la-loi

de Rachid Bouchareb

3.4
Film Hors-la-loi

Parlez-moi de la pluie

de Agnès Jaoui

2.9
Film Parlez-moi de la pluie

Indigènes

de Rachid Bouchareb

3.9
Film Indigènes

Angel-A

de Luc Besson

3.6
Film Angel-A

She Hate Me

de Spike Lee

4.1
Film She Hate Me

Les Clefs de bagnole

de Laurent Baffie

3.3
Film Les Clefs de bagnole

Le boulet

de Frédéric Forestier

3.7
Film Le boulet

Astérix et Obélix : Mission Cléopât...

de Alain Chabat

4.2
Film Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre

Le Fabuleux destin d'Amélie Poulain...

de Jean-Pierre Jeunet

4.0
Film Le Fabuleux destin d'Amélie Poulain

Le ciel, les oiseaux et... ta mère ...

de Djamel Bensalah

3.4
Film Le ciel, les oiseaux et... ta mère !

Zonzon

de Laurent Bouhnik

1
Film Zonzon

Pourquoi j'ai pas mangé mon père

de Jamel Debbouze

3.5
Film Pourquoi j'ai pas mangé mon père