Claude Zidi

Acteur et réalisateur

Biographie

Maître d'oeuvre des plus grandes comédies populaires françaises, Claude Zidi s'est passionné très jeune pour le cinéma et pour les comiques tels Georges Milton, Fernandel ou Raimu avant de s'enticher des aventures de Laurel et Hardy.Après avoir suivi une formation de chef-opérateur à l'Ecole Louis Lumière de Paris, il travaille pour des cinéastes de renom comme Claude Chabrol, Jacques Rivette ou encore Marguerite Duras. En 1971, il passe à la réalisation de son premier film : Les Bidasses en folie, comédie débridée au premier degré qui reçoit un énorme succès. Aussi prolifique que populaire, il impose, en quatre longs métrages, des Charlots triomphants et devient une valeur sûre du cinéma comique français.Privilégiant la carte de la caricature directe pour livrer des divertissements efficaces, Claude Zidi enchaîne les réussites commerciales et se voit vite sollicité. Il dirige ainsi Pierre Richard dans La moutarde me monte au nez (1974) et La Course à l'échalote puis Louis De Funès dans L'Aile ou la cuisse (1976) et La Zizanie, ou encore Coluche (L'Aile ou la cuisse). Même Jean-Paul Belmondo fera à son tour L'Animal (1977) devant la caméra du metteur en scène.En 1980, le réalisateur présente Les Sous-doués et leur festival de gags potaches. Il retrouve ensuite Coluche et fait de lui son désopilant Inspecteur La Bavure (1980) face à un Gérard Depardieu en truand fou furieux. Avec Les Ripoux en 1984, Claude Zidi signe assurément son meilleur film, une comédie douce amère narrant les forfaits de deux flics (Noiret/Lhermitte) en marge de la loi. Une fois de plus, le succès est au rendez-vous, accompagné ici de trois césars dont celui du meilleur film.Le réalisateur enchaîne avec Association de malfaiteurs, Ripoux contre Ripoux et La Totale qui ravissent le public puis change de registre avec le drame Deux (1988) et le polar urbain Profil Bas (1993), deux oeuvres nettement moins plébiscitées. Il revient à la comédie en 1997 avec Arlette puis connaît à nouveau le grand succès en 1998 en portant au grand écran Astérix et Obélix contre César, adaptation libre de l'illustre bande dessinée. Après La Boite en 2001, Claude Zidi réemploie en 2003 les flics fraudeurs Philippe Noiret et Thierry Lhermitte pour un troisième volet de la saga des Ripoux (Ripoux 3) auquel s'invite Lorant Deutch.Depuis, ce roi du box-office dont plus de la moitié des films ont dépassé les 2,5 millions de spectateurs en salle a tourné le premier et unique épisode d'une série, Les Ripoux anonymes, en 2011.Gabriel Rolain

7
abonnés

Monsieur de Funès

Film Monsieur de Funès

Ripoux 3

de Claude Zidi

2.9
Film Ripoux 3

Arlette

de Claude Zidi

Film Arlette

Profil Bas

de Claude Zidi

1
Film Profil Bas

La totale !

de Claude Zidi

3.7
Film La totale !

Ripoux contre ripoux

de Claude Zidi

Film Ripoux contre ripoux

Association de malfaiteurs

de Claude Zidi

4.2
Film Association de malfaiteurs

Les Rois du gag

de Claude Zidi

1
Film Les Rois du gag

Les Ripoux

de Claude Zidi

3.8
Film Les Ripoux

Banzaï

de Claude Zidi

3.9
Film Banzaï

Inspecteur La Bavure

de Claude Zidi

4.2
Film Inspecteur La Bavure

Bête, mais discipliné

de Claude Zidi

Film Bête, mais discipliné

L'Animal

de Claude Zidi

3.6
Film L'Animal

L'aile ou la cuisse

de Claude Zidi

4.2
Film L'aile ou la cuisse

La moutarde me monte au nez

de Claude Zidi

3.9
Film La moutarde me monte au nez

Les bidasses s'en vont en guerre

de Claude Zidi

4.0
Film Les bidasses s'en vont en guerre

Le grand bazar

de Claude Zidi

4.3
Film Le grand bazar

Les fous du stade

de Claude Zidi

3.9
Film Les fous du stade

Les bidasses en folie

de Claude Zidi

4.2
Film Les bidasses en folie

La course à l'échalote

de Claude Zidi

3.8
Film La course à l'échalote