Tous les films

Week-end à Zuydcoote

1964 - Drame (1h59) de Henri Verneuil

Avec Jean-Paul BelmondoCatherine SpaakGeorges GéretJean-Pierre MariellePierre Mondy

10 personnes ont donné un avis sur ce film. Voir tout

Titre original : Weekend at Dunkirk

Genre : Drame

Durée : 1h59

Sortie : 12 décembre 1964

Réalisé par : Henri Verneuil

Nationalités : Italie, France

A Dunkerque, en juin 1940, ses camarades et lui ayant raté l'embarquement pour l'Angleterre au plus fort de la Débâcle, le sergent Julien Maillat, dégoûté et las, rencontre Jeanne, une jeune femme qui refuse de quitter sa maison en ruines. Julien persuade Jeanne de fuir avec lui et dit adieu à ses amis. Une improbable idylle se noue bientôt entre eux.

Avis des utilisateurs (1)

Ma photo de profil Vous devez donner votre avis
pour écrire une critique.
  • a aimé Emotion
    3.5 -  Il y a 1 mois

    Le film se déroule en juin 1940 au moment de la bataille de Dunkerque au cours de laquelle les armées alliées sont acculées par les Allemands et attendent un hypothétique rapatriement par bateau vers l’Angleterre. Parmi une majorité de soldats anglais prêts à être évacués, sous l’attaque constante de l’aviation ennemie, se trouvent quelques soldats français, parmi lesquels Julien Maillart (Jean-Paul Belmondo), l’abbé Pierson (Jean-Pierre Marielle), Alexandre (François Périer), Dhéry (Pierre Mondy), se sont regroupés autour d’une ambulance abandonnée qui leur sert de popote.

    Alors que ses camarades prennent leur mal en patience, Maillart fait tout pour embarquer avec les Anglais. En se rendant au QG de l’armée britannique, il tombe sous le charme de Jeanne (Catherine Spaak), une jeune fille qui, malgré les bombardements, s’accroche encore à sa maison et refuse de la quitter. Intervenant juste à temps, il la sauve d’un viol commis par deux soldats français qu’il abat. Par la suite, il lui donne rendez-vous sur la plage pour qu’elle parte avec lui. Mais, lorsqu’elle arrive, dans sa pimpante robe rouge et portant ses valises, après un ultime mitraillage, il est déjà trop tard.

    Mon opinion

    Je n’avais encore jamais vu ce grand classique du cinéma et j’ai profité de son passage à la télévision dans une version restaurée pour le voir. Plus que Dunkerque, qui s’attache davantage aux événements qui se sont déroulés à Dunkerque entre le 29 mai et le 4 juin 1940 qu'au destins individuels, le film de Verneuil nous fait entrer dans l’intimité de ces laissés pour compte de la guerre avec des personnages haut-en-couleurs auxquels on s’attache d’entrée de jeu. Cependant, si ce n’était pour la présence de ces artistes talentueux, le film n’est pas exempt de longueurs et les scènes répétitives des mitraillages par les avions finissent par lasser, d’autant que les dialogues manquent de punch. Restent la verve et la flamboyance de Belmondo et la fragilité têtue de Catherine Spaak qui n’est pas sans rappeler certaines attitudes de Brigitte Bardot.

Vous avez aimé ?

Votre avis sur le film

Comptez-vous le voir ?

Week-end à Zuydcoote

Votre avis sur le film

  • J'ai adoré
  • J'ai bien rigolé
  • Je suis refait
  • J'ai halluciné
  • J'ai aimé
  • J'ai été bouleversé
  • J'ai passé un bon moment
  • J'en ai pris plein les yeux
  • Je n'ai pas aimé
  • J'ai moyennement aimé
  • J'ai été déçu
  • Je me suis endormi
  • Je me suis ennuyé
  • J'ai eu peur
  • J'ai pleuré
  • WTF
  • J'ai besoin d'un aspirine
  • Je n'ai rien compris
  • J'ai été choqué
  • J'ai vomi
  • J'ai détesté
Week-end à Zuydcoote
Valider
Week-end à Zuydcoote
Valider