6 févr. 2019 - (1h50) de Antoine Raimbault

Avec François FehnerFrançois CaronPhilippe DormoyPhilippe UchanArmande BoulangerSteve TientcheuLéo LabertrandieLaurent Schilling

10 personnes ont donné un avis sur ce film. Voir tout

Genre : Thriller

Durée : 1h50

Sortie : 6 février 2019

Réalisé par : Antoine Raimbault

Nationalités : Belgique, France

Depuis que Nora a assisté au procès de Jacques Viguier, accusé du meurtre de sa femme, elle est persuadée de son innocence. Craignant une erreur judiciaire, elle convainc un ténor du barreau de le défendre pour son second procès, en appel. Ensemble, ils vont mener un combat acharné contre l'injustice. Mais alors que l’étau se resserre autour de celui que tous accusent, la quête de vérité de Nora vire à l’obsession.

Casting

  • François Caron

    François Caron

  • Philippe Dormoy

    Philippe Dormoy

  • Jean-Claude Le Guay

    Jean-Claude Le Guay

  • Philippe Uchan

    Philippe Uchan

  • Armande Boulanger

    Armande Boulanger

  • Steve Tientcheu

    Steve Tientcheu

  • Léo Labertrandie

    Léo Labertrandie

  • Laurent Schilling

    Laurent Schilling

Avis des utilisateurs (1)

Ma photo de profil Vous devez donner votre avis
pour écrire une critique.
  1. 4.5 Il y a 1 jour

    "Une Intime Conviction", celle qu'entetient Nora, jurée au premier procès à l'encontre de Jacques Viguier, accusé en 2000 du meurtre de sa femme, Suzanne.
    Celle, également, d'un avocat populaire, Dupont-Moretti, pour une Justice de plus en plus bousculée et influencée par les medias et l'opinion publique. Olivier Gourmet interprète magistralement l'avocat, grinçant, un poil sans-gène, méthodique et rationnel.
    Le réalisateur, Antoine Raimlbault nous invite dans les coulisses d'un appareil judiciaire où les faits et les preuves peuvent être balayées par les jeux de pouvoir, les accointances et jeux d'ego entre avocats, juges et procureurs ; dans les coulisses de la salle d'audience, où le théatral peut l'emporter aux dépens des faits, où la suspicion peut se transformer en vérité.
    Le film est menacé de retrait par la justice (justement ;) ) à la suite de la plainte de l'amant de Suzanne, Durandet, pour atteinte à sa vie privée. Même si Antoine Raimbault n'a pas jugé nécessaire de changer les noms des protagonistes, à aucun moment il pose Durandet en coupable. Certes, il en fait un personnage assez désagréable et calculateur. Mais, Il défend à travers le personnage de Dupont-Moretti, l'idée, qu'en l'absence de preuves, l'accabler serait aussi injuste que l'acharnement opéré envers le mari de Suzanne Viguier, qui a passé 10 ans de sa vie, pour un crime dont il n'existe encore à ce jour aucune preuve.

    1 J'aime

Vous avez aimé ?

Votre avis sur le film

Comptez-vous le voir ?

Une intime conviction

Votre avis sur le film

  • J'ai adoré
  • J'ai bien rigolé
  • Je suis refait
  • J'ai halluciné
  • J'ai aimé
  • J'ai été bouleversé
  • J'ai passé un bon moment
  • J'en ai pris plein les yeux
  • Je n'ai pas aimé
  • J'ai moyennement aimé
  • J'ai été déçu
  • Je me suis endormi
  • Je me suis ennuyé
  • J'ai eu peur
  • J'ai pleuré
  • WTF
  • J'ai besoin d'un aspirine
  • Je n'ai rien compris
  • J'ai été choqué
  • J'ai vomi
  • J'ai détesté
Une intime conviction
Valider
Une intime conviction
Valider