Trois souvenirs de ma jeunesse

2015 - Drame (2h00) de Arnaud Desplechin

Avec Mathieu AmalricLou Roy-lecollinet, Quentin Dolmaire, Léonard Matton, André DussollierOlivier Rabourdin, Irina Vavilova, Françoise Lebrun, Cécile Garcia-Fogel, Dinara Drukarova

Note presse

64 personnes ont donné un avis sur ce film. Voir tout

Genre : Drame

Durée : 2h00

Sortie : 20 mai 2015

Réalisé par : Arnaud Desplechin

Nationalité : France

Paul Dédalus, chercheur anthropologue d'une quarantaine d'années, va quitter le Tadjikistan. Des images de sa jeunesse lui reviennent en mémoire. Des souvenirs de son enfance et de son adolescence, de Roubaix, de Moscou et de Paris, mais surtout d'Esther, qui fut le coeur de sa vie. Doucement, "un coeur fanatique".

Casting

Avis des utilisateurs (3)

Ma photo de profil Vous devez donner votre avis
pour écrire une critique.
  • a moyennement aimé Emotion
    3.0 -  Il y a 1 an

    Ayant profondément détesté Un conte de Noël que j’avais trouvé confus et verbeux, tout ce que je déteste dans le cinéma franco-français, je ne serais pas allé voir Trois souvenirs si je ne m’étais pas trompé d’heure sur le programme du Festival Télérama. Dire que j’ai adoré serait peut-être un peu exagéré car on retrouve dans ce film la confusion et le nombrilisme insupportable de Desplechin. Je ne suis pas non plus un grand fan d’Amalric. Quant à cette histoire de suspicion d'espionnage, je l'ai trouvée parfaitement ridicule. Mais je dois à ce film d’avoir découvert trois jeunes acteurs impressionnants, chacun dans leur genre : Quentin Dolmaire (Paul jeune homme), Lou Roy-Lecollinet (Esther) auquel je dois ajouter Antoine Bui (Paul enfant). Ces trois jeunes acteurs assument des rôles difficiles avec une maestria qui efface celle des adultes. Ne serait-ce que pour cela, ce film mérite d’être vu.

  • a adoré Emotion
    4.5 -  Il y a 3 ans

    J'ai eu envie de regarder ce film pour l'histoire qu'il véhiculait et pour Mathieu Amalric.
    Je n'ai au final était déçu ni par l'un ni par l'autre, mais j'ai découvert un excellent jeu d'acteur, de Quentin Dolmaire. Il a enlevé au film le caractère monotone qu'il aurait pu transmettre, et n'y a ajouté que du plus.

  • a aimé Emotion
    4.0 -  Il y a 4 ans

    Après 8 ans passés dans différents pays de l'est, Paul Dédalus quitte Moscou pour rentrer en France où un poste au ministère des Affaires étrangères l'attend.
    Arrivé à CDG, Paul se fait arrêter par les services secrets car il y a un problème avec son passeport. Un autre Paul Dédalus vit en Australie.
    Qui dit vrai ?

    En 1996, nous faisions déjà connaissance avec Paul Dédalus et Esther dans "Comment je me suis disputé... ma vie sexuelle" du même Desplechin.
    On les retrouve donc ici mais à la genèse de leur histoire d'amour quelque peu perturbée.

    Ce retour en France et son arrestation à la frontière par les Services secrets permet à Paul de se remémorer sa propre jeunesse chaotique et certains évènements qui l'ont construit : son enfance difficile à Roubaix, un voyage en URSS déterminant et sa rencontre avec Esther. Et comme son nom l'indique, Paul arrivera à sortir de ce labyrinthe dans lequel la vie l'avait poussé.
    Autobiographique ?
    Oui, sûrement de quelques façons.

    Desplechin souligne également que naître à Roubaix n'est pas forcément un handicap pour l'avenir. La langue de Paul n'a rien à envier à celle parlée dans certains milieux élitistes de notre pays.

Vous avez aimé ?

Votre avis sur le film

Comptez-vous le voir ?

Trois souvenirs de ma jeunesse

Votre avis sur le film

  • J'ai adoré
  • J'ai bien rigolé
  • Je suis refait
  • J'ai halluciné
  • J'ai aimé
  • J'ai été bouleversé
  • J'ai passé un bon moment
  • J'en ai pris plein les yeux
  • Je n'ai pas aimé
  • J'ai moyennement aimé
  • J'ai été déçu
  • Je me suis endormi
  • Je me suis ennuyé
  • J'ai eu peur
  • J'ai pleuré
  • WTF
  • J'ai besoin d'un aspirine
  • Je n'ai rien compris
  • J'ai été choqué
  • J'ai vomi
  • J'ai détesté
Trois souvenirs de ma jeunesse
Valider
Trois souvenirs de ma jeunesse
Valider