The Tree of Life

17 mai 2011 - Drame (2h18) de Terrence Malick

Avec Sean PennBrad PittFiona ShawJessica Chastain, Hunter McCracken, Laramie Eppler, Tye Sheridan, Jessica Fuselier, Nicolas Gonda, Will Wallace, Kelly Koonce, Bryce Boudoin, Jimmy Donaldson, Kameron Vaughn, Cole Cockburn, Dustin Allen, John Howell, Michael Koeth, Finnegan Williams, Brayden Whisenhunt, Savannah Welch, Tamara JolaineJoanna Going, Michael Dixon, Kimberly Whalen

Note presse

767 personnes ont donné un avis sur ce film. Voir tout

Genre : Drame

Durée : 2h18

Sortie : 17 mai 2011

Réalisé par : Terrence Malick

Nationalité : États-Unis

Dans le Texas des années 50, Jack, âgé d'une dizaine d'années, grandit entre un père autoritaire et une mère aimante et généreuse, qui lui donne foi en la vie. La naissance de ses deux frères l'oblige bientôt à partager cet amour inconditionnel, puis à affronter l'individualisme forcené d'un père obsédé par la réussite de ses enfants. Jusqu'au jour où un tragique événement vient perturber cet équilibre fragile...

Casting

  • Laramie Eppler

    Laramie Eppler R.L.

  • Tye Sheridan

    Tye Sheridan Steve

  • Jessica Fuselier

    Jessica Fuselier Guide

  • Nicolas Gonda

    Nicolas Gonda Mr. Reynolds

  • Will Wallace

    Will Wallace Architect

  • Kelly Koonce

    Kelly Koonce Father Haynes

  • Bryce Boudoin

    Bryce Boudoin Robert

  • Jimmy Donaldson

    Jimmy Donaldson Jimmy

  • Kameron Vaughn

    Kameron Vaughn Cayler

  • Cole Cockburn

    Cole Cockburn Harry Bates

  • Dustin Allen

    Dustin Allen George Walsh

  • John Howell

    John Howell R. L. @ 2

  • Michael Koeth

    Michael Koeth Jack @ 5

  • Finnegan Williams

    Finnegan Williams Jack @ 2

  • Brayden Whisenhunt

    Brayden Whisenhunt Jo Bates

  • Savannah Welch

    Savannah Welch Mrs. Kimball

  • Tamara Jolaine

    Tamara Jolaine Mrs. Stone

  • Joanna Going

    Joanna Going Jack's Wife

  • Michael Dixon

    Michael Dixon Dusty Walsh

  • Kimberly Whalen

    Kimberly Whalen Mrs. Brown

Avis des utilisateurs (10)

Ma photo de profil Vous devez donner votre avis
pour écrire une critique.
  • 4.0 -  Il y a 5 ans

    Difficile d'exprimer un avis en quelques mots, tant il est compliqué de décrire ce que l'on ressent en visionnant ce film. On est vraiment devant une oeuvre qui laisse liberté à l'interprétation de ce à quoi l'on fait face. Un avis, cela reste subjectif, et je suis parfaitement conscient que le film puisse rencontrer des avis très partagés. On ne nous a pas habitué à faire face à ce style de narration, le commun des spectateurs n'a pas l'habitude de ce genre d'expérience. Pour ma part, j'ai trouvé le film beau. C'est visuellement que j'ai trouvé du plaisir à le voir, il m'a permis d'interprété beaucoup de chose sur son sujet principal : la vie. Les choix que l'on peut faire, les choses que l'on ambitionne, les regrets, la gratitude, la discipline, la pitié, l'amour, la haine, le pardon. Les plans sont remplis de sens sans être le fruit d'un perfectionnisme pesant, les teintes apaisent, les halos de lumière m'évoquent la religion. L'amour tendre d'une mère au regard bienveillant, l'amour rigide d'un père intransigeant qui désire la réussite de ses enfants, les relations d'attachement, de jalousie, d'amour entre frères. Beaucoup de messages que j'ai pu percevoir dans ce film, malgré les dialogues réduits à leur strict nécessaire, trop peu présents pour que je puisse porter un jugement sur le jeu des acteurs. Pour moi, Tree of Life a surtout été un moment intime passé face à la vie, à ma perception de cette dernière et un moyen de relativiser certains problèmes du quotidien.

    1 J'aime
  • 3.0 -  Il y a 3 mois

    Un architecte, Jack O'Brien (Sean Penn), se souvient de son enfance dans les années 50. Son père M. O'Brien (Brad Pitt), pilote de chasse qui rêvait de faire une carrière de musicien, l'aime, lui et ses deux frères plus jeunes, mais fait preuve envers eux, surtout envers lui, qui est l'aîné, d'un autoritarisme extrême, l'obligeant même à l'appeler "Monsieur" et non "Papa". M. O'Brien, très religieux, a élevé ses fils dans le respect de dieu. Leur mère (Jessica Chastain), aimante et sensible, supporte mal l'autoritarisme de son mari, bien qu'elle lui soit totalement soumise. Arrivé à l'adolescence, Jack, ne pouvant se retourner contre un père qu'il respecte, a par moments, des accès de violence qu'il ne peut refréner mais dont il souffre ensuite. Arrivé au milieu de sa vie, Jack se réconcilie avec son père.

    Mon avis sur ce film

    Lors de sa sortie, ce film, malgré sa Palme d'or, n'avait pas été programmé dans ma ville, et je l'avais regretté, estimant qu'un film couronné par une telle récompense aurait au moins dû être inscrit au programme des cinémas de ma région. Après l'avoir vu, je n'en suis plus si sûr. Le film qui pourtant ne dure que 138 min. m'a paru d'une lenteur et d'une pesanteur sans nom. Nul n'était besoin de tant de temps pour que le spectateur comprenne le propos du réalisateur : un homme ayant raté sa vie (il voulait devenir pianiste) reporte cette ambition sur ses fils, en particulier son fils aîné, en lui imposant, pendant son enfance, un excès d'autoritarisme. Etait-il besoin pour cela d'utiliser un montage totalement délirant à base d'incessants flash-back qui finissent par brouiller totalement le message du réalisateur. Mais le pire, à mes yeux, est la très longue séquence qui intervient après le premier tiers du film, où l'on a l'impression d'assister à un collage d'images qui semblent provenir tout droit de 2001 l'Odyssée de l'espace, ou, pire, d’Atlantis (le film le plus raté de la carrière de Luc Besson), voire encore d’Home de Yann Arthus-Bertrand, etc. Si encore ces images s'incorporaient harmonieusement dans le déroulement du film mais ce n'est pas le cas. La plage dure près de 20 minutes, interrompant le déroulement du film et en faisant perdre le fil au spectateur. Ces images ont beau être magnifiques, elles n'ont pas leur place dans un film.

    Cela m'arrive rarement de suivre les critiques mais ici, je ferai entièrement mienne celle de des Inrockuptibles :

    "The tree of life, comme tous les Malick, est empreint de spiritualité. Mais ici, c'est rien de le dire ! Le film ressemble parfois à un clip born-again Christian, à une publicité pour secte New-Age. Les visions cosmiques de Malick ne sont pas toujours d'une grande légèreté, d'une totale finesse, d'une réinvention plastique évidente." [Wikipedia : art. The tree of life]

    La musique, envahissante, remplace les dialogues qui se résument le plus souvent à de très courts apophtegmes, pas toujours compréhensibles. La bande son a été composée par le français Alexandre Desplat, que j'ai connu beaucoup mieux inspiré, avec de très nombreux emprunts au répertoire classique, ce dont je serais le dernier à me plaindre s’ils étaient employés autrement que comme un faire-valoir à de belles images documentaires.

    En vérité, on hésite à donner à The tree of life le qualificatif de "film" tant l'intrigue se réduit à peu de choses et la réalisation relève plus du documentaire que d'autre chose.

    J'aimerais comprendre pourquoi le jury de Cannes lui a décerné la Palme d'or mais il est vrai qu'on se demande souvent ce que couronnent réellement les prix : la qualité du film, la notoriété du réalisateur, le copinage, le scandale ?

  • Il y a 3 ans

    La vie, la mort, la perte d'un être cher, Malick sort une oeuvre métaphysique intime et déroutante. Du grand, du très grand, du fort, du très fort.

    http://www.critikcine.fr/films/149

  • 2.0 -  Il y a 4 ans

    Il est dur d'aimer ce film...belles images par contre !

  • 1.0 -  Il y a 5 ans

    Malgrés tout le bien que j'ai entendu sur ce film, je n'ai pas réussi à accrocher au film. A revoir peut-etre plus tard dans de meilleurs dispositions...

  • Il y a 5 ans

    ATTENTION film CULTE et HISTORIQUE !

    Terrence Malick est de toute évidence et définitivement le digne héritier spirituel de Stanley Kubrick. The tree of life est l'égale de 2001 l'Odyssée de l'Espace. Un film qui marque une époque. Avec ce film Terrence Malick est rentrée dans le panthéon des cinéastes éternels. Comme un Hitchcock, ce film est un millésime dont la valeur ne pourra être apprécier que des années après.

  • 1.0 -  Il y a 5 ans

    Rien compris et pas aimé

  • 4.0 -  Il y a 5 ans

    De la poésie visuelle. Bizarrement dès que je revois des images du film, je suis comme hypnotisé.

  • Il y a 5 ans

    Tellement nul. Ce que j'en retiens : tout le budget du film passé dans la qualité des images, des effets visuels et des plans, qui, certes sont très beaux, mais n'ont servis qu'à la morale spirituelle chrétienne de la fin du film...grosse déception de la part de Sean Penn également

Vous avez aimé ?

Votre avis sur le film

Comptez-vous le voir ?

Rudderless

Votre avis sur le film

  • J'ai adoré
  • J'ai bien rigolé
  • Je suis refait
  • J'ai halluciné
  • J'ai aimé
  • J'ai été bouleversé
  • J'ai passé un bon moment
  • J'en ai pris plein les yeux
  • Je n'ai pas aimé
  • J'ai moyennement aimé
  • J'ai été déçu
  • Je me suis endormi
  • Je me suis ennuyé
  • J'ai eu peur
  • J'ai pleuré
  • WTF
  • J'ai besoin d'un aspirine
  • Je n'ai rien compris
  • J'ai été choqué
  • J'ai vomi
  • J'ai détesté
Rudderless
Valider
Rudderless
Valider