The Ghost Writer

2010 - Thriller (2h03) de Roman Polanski

Avec Pierce BrosnanEwan McGregorJon BernthalKim CattrallTom WilkinsonEli WallachOlivia WilliamsTimothy HuttonJames Belushi, Nyasha Hatendi, Tim Preece, Michael S. Ruscheinsky, Eben Young, Jaymes Butler, Robert Seeliger, Anna Botting, Marianne Graffam, Daphne Alexander, Angelique Fernandez, Milton Welsh, Alister Mazzotti

Note presse

358 personnes ont donné un avis sur ce film. Voir tout

Genre : Thriller

Durée : 2h03

Sortie : 3 mars 2010

Réalisé par : Roman Polanski

Nationalité : États-Unis

The Ghost, un " écrivain - nègre " à succès est engagé pour terminer les mémoires de l'ancien Premier ministre britannique, Adam Lang. Mais dès le début de cette collaboration, le projet semble périlleux : une ombre plane sur le décès accidentel du précédent rédacteur, ancien bras droit de Lang...

Casting

Avis des utilisateurs (4)

Ma photo de profil Vous devez donner votre avis
pour écrire une critique.
  • a adoré Emotion
    5.0 -  Il y a 8 mois

    En anglais, un "ghost writer" (mot à mot : écrivain fantôme) - souvent abrévié simplement en "ghost" (fantôme) - est ce que nous appelons, en français, un "nègre". Ewan McGregor, "nègre" à succès, est engagé pour écrire les mémoires de l'ancien premier ministre britannique, Adam Lang (joué par Pierce Brosnan).

    Le ton est donné dès les premières images, tournées sur un ferry qui va accoster sur l'île de Martha's Vineyard, au large de la Nouvelle Angleterre (Etats-Unis). Tous les passagers débarquent, sauf une voiture qui reste sur le ferry... et pour cause. Son conducteur est mort noyé pendant la traversée et son corps ne sera repêché que plusieurs jours plus tard sur une plage de l'île. Le noyé avait pour nom Mike McMara. C'était le plus proche collaborateur et le "nègre" attitré d'Adam Lang. Il travaillait sur les mémoires de l'ancien premier ministre. Comme dans beaucoup de films de Roman Polanski, on ressent, dès le début, un malaise. On a peine à croire que le noyé, ivre, ait glissé sur le pont et soit tombé à l'eau sans que personne ne s'en rende compte. Un suicide, peut-être ? C'est la thèse officielle mais on en doute aussitôt...

    A Londres, dans les luxueux bureaux d'une société d'éditeurs londoniens, un nouveau "nègre" (Ewan McGregor), est embauché pour poursuivre le travail interrompu. Il doit se rendre dans la villa d'Adam Lang sur une île, isolée au large de Boston (comme dans Shutter Island). C'est là que se trouvent le manuscrit et les notes de son prédécesseur. Ewan s'embarque donc pour les Etats-Unis pour se rendre sur l'île. Le premier contact est en soi menaçant : la maison avec ses formes massives de béton brut et de verre, isolée sur une lande encerclée par la mer et balayée par le vent et la pluie, entourée de clôtures électrifiées et surveillée par des gardes aussi aimables que des gardiens de prison, ressemble plus à un bunker militaire qu'à une accueillante villa de vacances.

    L'intérieur hyper-design est à peine plus chaleureux que l'extérieur et ses occupants, depuis Ruth (Olivia Williams) l'épouse de Lang, jusqu'à sa collaboratice (et maîtresse), Amelia (Kim Cattrall), lisse et glacée, ainsi que le personnel qui s'occupe de la maison, sont aussi accueillants que le reste de l'environnement. Dans cet univers hostile, tout est inquiétant : les images, la couleur d'abord. Tout est filmé dans toutes les gammes de tons froids : bleu, gris, noir. La maison, malgré son luxe intérieur, fait penser à un bunker de la 2ème Guerre mondiale, et son design intérieur fait plus penser à un musée d'art moderne qu'à une maison où l'on a envie d'habiter. Comme le "ghost" - à qui on dénie toute identité (il n'a pas de nom) -, on se sent dès la première image pris au piège de la maison, de l'île, de cette histoire à laquelle on ne comprend rien, si ce n'est qu'elle recèle de lourds et dangereux secrets... On a de la peine pour Ewan car il nous paraît si sympathique et totalement désarmé face à des fauves d'autant plus dangereux qu'ils sont policés.

    Ici, il s'agit d'un complot encore plus complexe. L'ancien premier ministre, Adam Lang est accusé par la Cour Internationale de La Haye d'avoir livré des terroristes présumés d'Al Quaida à la CIA qui les a fait torturer et s'est débarrassé de leur corps en les jetant depuis un avion dans l'Océan. On ne peut s'empêcher de penser à Tony Blair (Adam Lang est lui même Travailliste) et aux accusations de collusion avec la CIA pendant la guerre d'Irak qui ont été portées contre lui et qui ont précipité sa chute et celle des Travaillistes.

    Excellent thriller qui m'a rappelé un autre film tout aussi haletant, La firme, où Tom Cruise, un jeune avocat aux dents longues, s'aperçoit trop tard qu'il travaille pour redoutable organisation mafieuse et qu'une fois engagé, il ne peut plus faire marche arrière ou, malgré sa fin grotesque, à L'associé du diable avec Keanu Reeves.

    Il est aussi curieux de penser que Roman Polanski a été arrêté en Suisse à la demande des Etats-Unis sous le prétexte d'une affaire de moeurs vieille de 30 ans, alors qu'il était en pleine postproduction d'un film qui mettait en cause la CIA, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne. Peu après, nous avons connu l'affaire Wikileaks, bâtie à peu près sur le même modèle, dont le fondateur, Julian Assange, a - toujours sous le prétexte d'affaires de moeurs non prouvées - été mis sous le coup d'un mandat d'arrêt international. Plus près de nous encore, nous avons l'affaire DSK, toujours sous le même prétexte... La CIA manque donc-t-elle à ce point d'imagination ??? ou a-t-elle systématiquement recours aux dérives sexuelles, réelles ou supposées, pour monter ses mauvais coups ?

    Dans le cas de Polanski, qui a la double nationalité française et polonaise, les circonstances auraient pu empêcher ce film de sortir. Heureusement pour lui (et pour nous), le film est sorti malgré son arrestation et sa mise en résidence surveillée en Suisse.

    Le film, qui est une co-production franco-germano-britannique n'a d'ailleurs été tourné ni aux Etats-Unis ni en Grande Bretagne mais en Allemagne et au Danemark.

    Mon opinion sur ce film

    Ce film est une pure merveille et, à mon avis, le meilleur, avec Le pianiste (dans un tout autre genre) de toute la fiklmographie de Roman Polanski. Sa mise en scène ciselée au scalpel a d'ailleurs été fort justement récompensée par l'Ours d'argent du meilleur réalisateur au Festival de Berlin.

    A part la qualité de la mise en scène et de la photo, j'ai aussi beaucoup apprécié l'humour subtil (et très anglais) des dialogues décalés qui donnent à ce film une touche supplémentaire de raffinement. Les acteurs sont aussi excellents (Ewan McGregor, bien sûr, Pierce Brosnan, parfait en politicien roué et beau parleur qui paraît jusqu'au bout plus victime que coupable), mais aussi Olivia Williams (Ruth Lang, apparemment fragile et désespérée mais qui est en réalité une manipulatrice hors pair). La plus surprenante est Kim Cattrall (la secrétaire-maîtresse d'Adam Lang) que l'on connaît plutôt pour son rôle de Samantha dans "Sex and the city". Elle parvient, ici, à donner l'impression d'une femme parfaitement glaciale. Dans ce jeu de rôle, personne n'est ce qu'il prétend être, à part le "ghost writer", victime expiatoire de ce jeu de dupes superbement orchestré par un Roman Polanski au sommet de son art.

    Ce film est celui d'un grand réalisateur à la maîtrise exceptionnelle. On y retrouve tous les leit-motivs de l'univers paranoïaque de Polanski au premier chef desquels le huis clos et l'enfermement, la menace voilée et non clairement désignée, le complot, l'ambiguïté, la duplicité...

    Un des meilleurs films de cette fin 2009 début 2010 qui mérite amplement toutes les récompenses qu'il a obtenues.

  • a aimé Emotion
    4.0 -  Il y a 4 ans

    Ce qu'il faut. Avec tous les doutes nécessaire à l'invention

  • Il y a 5 ans

    Excellent thriller. Sans doute le meilleur des films réalisés par Roman Polanski.

  • a aimé Emotion
    4.0 -  Il y a 6 ans

    un super film, passionnant

Vous avez aimé ?

Votre avis sur le film

Comptez-vous le voir ?

The Ghost Writer

Votre avis sur le film

  • J'ai adoré
  • J'ai bien rigolé
  • Je suis refait
  • J'ai halluciné
  • J'ai aimé
  • J'ai été bouleversé
  • J'ai passé un bon moment
  • J'en ai pris plein les yeux
  • Je n'ai pas aimé
  • J'ai moyennement aimé
  • J'ai été déçu
  • Je me suis endormi
  • Je me suis ennuyé
  • J'ai eu peur
  • J'ai pleuré
  • WTF
  • J'ai besoin d'un aspirine
  • Je n'ai rien compris
  • J'ai été choqué
  • J'ai vomi
  • J'ai détesté
The Ghost Writer
Valider
The Ghost Writer
Valider