Avis des utilisateurs (60)

Ma photo de profil Vous devez donner votre avis
pour écrire une critique.
  1. 3.0 Il y a 1 mois

    Film batard dans la nouvelle trilogie. C'est le premier film où je ne sais pas si j'ai aimé ou si je n'ai pas aimé. J'attend la suite en espèrent du mieux !

  2. 1.0 Il y a 3 mois

    Disney go home

  3. 5.0 Il y a 4 mois

    Un film extraordinaire ou l’on peux comprendre beaucoup de choses : sur Rey comme sur Kylo Ren et les chevaliers de Ren bref un film avec beaucoup de réponses !

  4. 3.5 Il y a 5 mois

    Peut-être la patte Disnez un chouille trop présente, mais cela reste un Star Wars donc cela fait toujours plaisir de le voir ! Je l'ai préféré par rapport au réveil de la force qui pour le coup m'avait un peu déçu. L'histoire est un peu plus poussée et la fin donne envie de voir la suite !

  5. 3.5 Il y a 6 mois

    J ai aimé un peu mais c est pas mon favori car c est trop Disney....L histoire est bien je n es pas vu au cinéma...Surtout la princesse Leia...

  6. 3.5 Il y a 7 mois

    J'ai aimé ce film mais j'ai eu l'impression de revoir la bataille de Hoth.

  7. 5.0 Il y a 7 mois

    Le meilleur de tous le Star Wars

  8. 3.0 Il y a 8 mois

    Bon film mais l humour disney stop...svp

  9. 2.0 Il y a 8 mois

    C'est censé être un film d'action et d'aventure si les quelques combat et les peut de lieu que l'on voit on peut fermé les studios de production.

  10. 1.0 Il y a 8 mois

    Nul 👎🏾 Je comprends pas les fans enfin bref les goûts et les couleurs ne se mélange pas 😬

  11. 4.0 Il y a 8 mois

    J'avais détesté le film à sa première vision surtout les scènes de Luke ; le personnage étant à l'opposé de ce que j'imaginais avant et surtout à la fin du réveil de la force. Finalement un 2eme visionnage m'a fait revoir mon jugement l'intrigue tient la route et les scènes s'enchaînent efficacement. Visuellement le spectacle est assuré. Un bon star wars au final.

    1 J'aime
  12. 3.0 Il y a 8 mois

    Cliché, ridicule, réchauffé et c’est toujours pas fini..

  13. 2.0 Il y a 9 mois

    Très décevant au niveau du scénario

  14. 4.0 Il y a 9 mois

    Pas de surprise, un bon moment

  15. 1.5 Il y a 9 mois

    Beaucoup de gens ont ragé le VII, clamant qu'il s'agissait d'un copié-collé du IV et, techniquement, je pourrais pas leur donner tort. Mais, là où il avait une structure similaire, un nouveau souffle et beaucoup d'innovation étaient investis dans le film, ce qui était la réussite de J.J. Abrams. Autre réussite : il laissait pas mal de pistes, de choses en suspend, de spéculations possibles. C'était de la viande de premier choix jetée aux fans en attendant la suite, et je dois dire que ça présageait beaucoup de bon... Ou une catastrophe.

    Si le VIII avait réussi à prendre une autre direction que celle qu'avait jusque là suivie toute la saga, son prédécesseur aurait été l'annonciateur d'un renouveau plus que bienvenu. Malheureusement, avec l'échec de cet opus, Le réveil de la force n'est plus que ce que ses détracteurs en on fait : une redite du passé. Et je trouve ça d'une tristesse accablante.

    Mais pourquoi Les derniers jedis est-il une cuisante déception ? Bah regardez le, et vous le saurez...
    Nan, plus sérieusement, tout a déjà été dit, mais faisons un petit tour d'horizon, parce que c'est un peu à ça que sert une critique. Allez, dans le désordre :

    Leïla est en réalité Superman. Alors, je suis d'accord que c'est le pouvoir de la Force et que la Force, c'est de la triche. Mais le problème devient sérieux quand on amène une résurrection dans un film. Ça brise toujours l'appréhension de la mort, le sentiment d'éphémère et, donc, l'attachement émotionnel. En plus, la scène est nanardesque. La mort d'un personnage aussi important est un événement ultra dramatique, pas besoin d'en faire des kilo-tonnes, ou alors, dramatisez la subtilement. En fait, au début, je m'attendais même à l'opposé ; à ce qu'elle soit traitée - à l'inverse de celle de Han - de façon brutale, sans mise en scène spéciale, sans fioriture, avec toute la violence et l'absurdité propre au ton du film, qui se veut bien plus sombre que les précédents. Et ç'aurait été génial, parce que, lorsqu'un film est tout entier traversé par un souffle épique (c'est un space opéra, quand même), traiter une mort d'une façon très réaliste sort le spectateur de sa rêverie et lui met une grosse biffle en lui gueulant d'aboyer son nom en allemand. Sans déconner, j'ai vraiment besoin de parler du combat de la Vipère contre la Montagne, dans GoT ? Bref, en plus de ça, je veux pas dire, mais, des trois personnages principaux, ils ont choisi de garder en vie le seul dont l'actrice soit décédée. Ça, c'est bien con. Remarquez, c'est le seul truc qui soit pas de leur faute, dans cette affaire.

    Les putains de porgs. Alors, sans évoquer le fait que leur nom ressemble à un mélange entre Korg et porn (ce que je refuse de taper sur un moteur de recherche), cette merde est l'infection que TOUS les fans redoutaient dès la nouvelle du rachat de la licence par Disney. Les porgs sont les mignons. Ils sont des foutus lapins crétins à la con, spammés à des moments inopportuns et mis en scène de façon putassière pour nous les faire aimer. D'ailleurs, petite parenthèse : saviez vous que les animaux domestiques avaient évolué pour être plus mignons ? C'est très simple : les animaux qui ne sont pas mignons sont laissés sur le bord de l'autoroute et crèvent ; ou, plus généralement, les éleveurs ne sélectionnent que ceux qui leur paraissent les plus mignons pour les vendre. Résultat : des yeux disproportionnés, un corps tout fluffy et des petites patounes sont généralement les critères. Les porgs sont, en cela, des créatures au design optimisé pour attendrir les spectateur. Bon, dans l'absolu, je n'ai rien contre mettre des bêtes toutes choues dans un film. Le problème, c'est lorsque ça devient insistant à ce point. Quand on va voir un film au cinéma, c'est pour éviter de se taper les coupures publicitaires comme il y en a à la TV et, avouons le tout de suite, c'est déjà suffisamment chiant de s'en coltiner avant le film. Alors c'est pas pour qu'en plus on nous vende les futurs produits dérivés du film pendant la séance.

    L'humour. Presque le même problème que ci-dessus, l'humour est flag'. Il est insistant et calculateur. Et ça se voit. Cela dit, des fois, ça passe à peu près. Ce qui me gêne, c'est que je le trouve moins subtil que dans l'épisode précédent, qui avait pourtant la même démarche à la Disney de doser méthodiquement de l'humour pour édulcorer le film.

    Les incohérences. Bon, inutile d'insister dessus, parce que c'est un Star Wars et qu'il y en a toujours un paquet. Mais celles de cet épisode sont problématiques parce qu'elles vont carrément influer sur l'histoire. Je m'explique : quand les personnages courent pour se mettre à couvert et parcourent une vingtaine de mètres sans qu'un seul stormtrooper ne soit foutu d'en toucher un, c'est incohérent comme un four à micro-onde dans l'estomac d'un alpaga rayé, mais ça sert la mise en scène sans desservir le reste. C'est un gimmick de films d'action convenu mais inoffensif tant qu'il n'est pas abusé. Par contre, que la vice-amirale Holdo décide, pour aucune raison, d'attendre que tous ses amis se soient faits génocider pour tenter une attaque kamikaze alors qu'elle aurait pu le faire dès le début ou, à la rigueur, mettre le croiseur entre eux et les tirs ennemis pour les protéger ; ça, c'est un incohérence préjudiciable au film, puisqu'elle va conditionner le fait que la rébellion est quasiment anéantie à la fin du film et que, du coup, on se pose immédiatement la question : mais putain, pourquoi elle a pas fait plutôt comme ça ? Parce qu'on est concentré avant tout sur l'intrigue principale du film, et que les incohérences la concernant sont plus visibles que celles, plus discrètes, concernant des détails propre au genre. Et ça... Bah c'est de la merde, quoi. D'autant plus qu'il y a beaucoup d'incohérences de cet acabit tout au long du film.

    Finn. Ça ne gêne peut-être pas grand monde, mais je plaçais beaucoup d'espoirs dans ce personnage. Déjà parce que, c'est con mais... Bah il est noir. Et dans un contexte de whitewashing permanent, je trouve ça cool. En plus, un stormtrooper pour héros aussi, c'est une excellente idée. Et puis merde, quoi, c'est le second personnage le plus important du film ! Enfin, était. Parce que ça n'est plus le cas selon moi. J'ai vraiment l'impression qu'il est en train de se faire évacuer par les producteurs et qu'ils l'ont utilisé juste pour avoir une vitrine (hey, regardez, on a casté un acteur black). Dans SW VII, on le prenait pour le héros, l'élu, celui avec le sabre. Et tout le film nous faisait tendre doucement vers cette idée jusqu'à ce que, à la toute fin, on se rende compte que, non, en fait, c'est Rey, l'élue, LA jedi. Et j'ai aucun problème avec ça, parce que ç'a été super bien géré. Mais, maintenant qu'on sait que c'est elle qui a la Force, eh bien j'ai l'impression que Finn ne sert plus à rien. Déjà, tout son rôle dans cet opus conduit à des implications nulles, puisque ses objectifs échouent. J'ai aucun problème avec ça. Je trouve que c'est même intéressant, de mettre de l'échec, dans le film ; du vrai échec, pas une mauvaise passe qui valorise les succès futurs. Ce qui me gêne beaucoup plus, c'est qu'il est présenté comme un guignole. Littéralement, la première scène le montre maladroit, l'air bête, à se démener avec sa combinaison de soin Michelin. Il se fait électrocuter par une technicienne, mettre en prison par des monégasques, arrêter par les stormtrooper du Premier Ordre, etc. Il se plante tout le temps et se laisse relayer au second plan par les personnages qui gravitent autour de lui. Même sa mission, ça n'est pas lui qui en prend l'initiative. Enfin, il y a un truc qui ma horripilé, c'est la love story rushée avec Rose Tico. Ça m'énerve parce que, dans le VII, j'aimais bien l'alchimie qu'il y avait entre Finn et Rey. Même leurs noms, allaient bien ensemble, tiens : fine raie. Et même si ça n'était pas romantique, c'était très bien. Ne pas mettre de love story pourrie aussi, c'était un point fort du VII. Là, ils ont cru bon de changer la donne. Alors, comme Finn n'est plus important, on a décidé de le caser le plus vite possible avec un personnage secondaire sans charisme pour pouvoir engager un flirt annoncé entre Ray et Poe. Ne croyez pas qu'on vous a pas vus vous faire des œillades à la fin du film, vous deux ! Et je trouve ça nauséabond, parce que ça me donne l'impression que Disney reste dans un délire du genre : les blancs avec les blancs, les étrangers entre eux ; les beaux gosses entre eux, les moches entre eux. Oui, parce que, le rapprochement de Rey et de Ben, aussi, ça n'était pas possible, hein, on va pas mettre le canon avec l'emo, elle vaut mieux que ça. Dans l'absolu, j'aurais préféré qu'il n'y ait pas du tout de love story. Mais, quitte à ce qu'il y en ait une, autant qu'elle soit intéressant, ou original. Voilà, en gros, ce qui me gêne le plus avec Finn. C'est un bon personnage joué par un bon acteur et qui glisse de plus en plus sur le banc de touche, parce que Disney n'a pas osé aller jusqu'au bout de ce qui été entamé. Ah bah... Quand on parle de ne pas aller jusqu'au bout, ça m'amène au point suivant, le plus gros, le plus affligeant du film.

    Star Wars, épisode VIII : Reboot. C'est, à mon sens, le nom qu'aurait dû avoir le film. Je m'explique : comme je l'ai écrit tout au début, le VII était typique des SW, mais également novateur puisqu'il opérait quelques petites divergences qui étaient très importantes et lourdes d'implications pour la suite. Par exemple, avoir un méchant tenté par le côté lumineux de la Force, et non l'inverse, un stormtrooper passant chez les rebelles, ou même, simplement le fait que Luke ait fuit son destin de sauveur. Plein de choses qui donnaient lieu à des hypothèses très convaincantes et intéressantes. Et la première moitié amorçait une évolution très intéressante pour Rey et Ben. Pour tout le lore de SW, en fait. Car, depuis toujours, la Force était une entité très manichéenne, alors qu'ici, elle est plus ambiguë, dichotomique, même. Les deux personnages se croisaient et semblaient presque échanger de côté ; Rey s'assombrir et Ben s'assagir. Il y avait une exploitation plus en profondeur de la fibre même de l'élément fantastique de la saga, et c'était bien. Alors, certes, Ben et Rey on fini par s'allier plutôt que par échanger leurs places. Très bien, ça marche aussi. Je trouve la chose très intéressante également. Puisqu'il s'agit littéralement des derniers jedis. Mais non. Pour aucune raison, Ben finit par retourner sa veste au dernier moment. Alors, arrêtons nous juste pour ne représenter le film s'il ne l'avait pas fait : Ben aurait été désavoué par le Premier Ordre, puisqu'il venait littéralement de tuer le suprême leader, et ils se seraient retrouvés à combattre avec les rebelles, ou même simplement de leur côté, quitte, même, à ce que la rébellion elle aussi finisse par sombrer dans la barbarie et devienne un ennemi, au même titre que le Premier Ordre, que les deux jedi combattraient ensemble. Bref, il y avait plein, plein, plein de pistes alternatives à celle, merdique, qui a été choisie. Parce que, ce qui s'est passé, c'est que Dinsey, qui avait commencé à diverger du schéma classique (d'un SW, mais aussi de n'importe quel film du genre), a entamé un tournant intéressant avec Rey et Ben, a liquidé Snoke et... Et s'est rendu compte qu'il n'y avait plus de méchant avec un sabre laser. Bon, en fait, si, il y en a, mais c'est les chevaliers de Ren et on en a pas vu l'ombre d'un, donc, on suppose qu'ils les gardent en réserve pour les sortir de leur cul à un moment donné. Toujours est-il qu'ils se sont retrouvé sans personnage principal méchant, car le seul qui avait ce titre était justement Ben. Qu'à cela ne tienne, ils ont décidé de rebooter la saga en la recommençant au moment où Anakin devient, d'une seconde à l'autre, le plus gros méchant des méchants (puisque c'est plus Jar-Jar, finalement). Et tout ce qui avait été amorcé a été rendu caduque, nul et non avenu, balayé, soufflé, annihilé, juste par ce choix scénaristique complètement débile.

    Bon, c'est loin d'être le seul reproche que j'ai à faire à ce film. Grosse licence oblige, j'ai surtout parlé du traitement des personnages et du scénario. Mais il y aurait également beaucoup à dire sur la réalisation et la dramaturgie, en bien comme en mal, d'ailleurs. Et le film a ses bons côtés, hein. Par exemple, la scène de kamikaze est une adaptation cinématographique excellente d'une mise en scène de japanimation. Mais, voilà, c'est quasiment le seul point fort dont je me souvienne, et il n'est pas très important, au vu du reste. Bref, pour résumer, je dirais que le gros problème de ce SW, c'est qu'il reste un divertissement pop-corn alors qu'il promettait plus. C'est un des éléments clés d'un monument de la culture geek, et il a été réduit en simple moment oubliable. Triste sort.

    Mais bon, relativisons : les SW ont toujours été des films mal gérés, quand on prend un minimum de recul. Celui-ci aura au moins eu l'avantage de réduire tous mes espoirs à néant. J'aurai ainsi moins de risque d'être déçu au prochain !

  16. 3.5 Il y a 10 mois

    Moins pire que l'épisode 7, mais faudrait voir à faire un peu mieux au niveau du scénario, parce que la patte Disney est de plus en plus (et trop) présente...
    Vu en IMAX, on en prend quand même plein les yeux et les oreilles.

  17. 3.5 Il y a 10 mois

    On reprend les mêmes et on fait... pas pareil. Enfin on change un peu l'histoire même si ça se répète. Je ne ressens pas un besoin de fustiger ce film. Je l'ai apprécié malgré les points que je vais critiquer. Le scénario reste léger: on enchaîne bataille, fuite, bataille, fuite... il n'y pas l'épaisseur des intrigues politiques de la trilogie avec arc Anakin et pas l'épaisseur mythologique de la trilogie avec arc Vador mais c'est plaisant. En effet, la mythologie est très peu approfondie ici: on ne sait pas qui est Snoke ni d'où il vient, les jedis sont rabaissés etc. Il se passe aussi ce qu'ils devaient faire: tout effacer pour continuer d'écrire. Tous les personnages disparaissent avec les jedis, les siths etc. Pas de bataille au sabre laser, car pas de jedi certes. J'ai apprécié le retour de maître Yoda en muppet. On reconnait la patte de Disney avec le manichéisme, les petites bêtes, les facilités scénaristiques enfantines... Le film n'est pas trop décevant et ne mérite pas cette "haine". Laissons-les terminer cette trilogie avec l'arc Rey-Kylo Ren.

  18. 3.5 Il y a 10 mois

    Les maitres sith ne sont plus ce qu'ils étaient. Un peu long pour une suite qui n'apporte que peu de choses.

  19. 4.0 Il y a 10 mois

    Un grand Star Wars qui pèche à de rares occasions lorsque l'humour s'y fait trop appuyé, quitte à sacrifier - ce qu'il fait déjà sur le reste - les "codes" de la saga. A moins que nous ne soyons tous déjà un peu vieux jeu et que nous n'acceptions que difficilement le changement... ? ;)

    Quoi qu'il en soit, un épisode qui fait bouger les choses et c'est plutôt bon signe pour l'avenir de la licence la plus connue (et exploitée ?) de la galaxie.

    1 J'aime
  20. 4.0 Il y a 10 mois

    Même si ça ne vaut pas les autres, ca se laisse regarder 😊❤

    1 J'aime

Vous avez aimé ?

Votre avis sur le film

Comptez-vous le voir ?

Star Wars VIII - Les derniers Jedi

Votre avis sur le film

  • J'ai adoré
  • J'ai bien rigolé
  • Je suis refait
  • J'ai halluciné
  • J'ai aimé
  • J'ai été bouleversé
  • J'ai passé un bon moment
  • J'en ai pris plein les yeux
  • Je n'ai pas aimé
  • J'ai moyennement aimé
  • J'ai été déçu
  • Je me suis endormi
  • Je me suis ennuyé
  • J'ai eu peur
  • J'ai pleuré
  • WTF
  • J'ai besoin d'un aspirine
  • Je n'ai rien compris
  • J'ai été choqué
  • J'ai vomi
  • J'ai détesté
Star Wars VIII - Les derniers Jedi
Valider
Star Wars VIII - Les derniers Jedi
Valider