41 personnes ont donné un avis sur ce film. Voir tout

Titre original : Total Eclipse

Genre : Drame, Romance

Durée : 1h50

Sortie : 12 février 1997

Réalisé par : Agnieszka Holland

Nationalités : France, Belgique, Royaume-Uni

Paul Verlaine étouffe auprès de son épouse Mathilde. Le jeune Arthur Rimbaud a désespérement besoin d'être aimé. Entre les années 1871 et 1873, les deux poètes eurent des relations passionnelles qu'orageuses et vécurent une liaison infernale ...

Avis des utilisateurs (1)

Ma photo de profil Vous devez donner votre avis
pour écrire une critique.
  • 0.5 -  Il y a 9 mois

    Eclipse totale traite, de façon romancée, la relation sulfureuse qu'entretinrent, pendant deux ans, Paul Verlaine (David Thewlis) et Arthur Rimbaud (Leonardo DiCaprio).

    Le film commence après la mort de Rimbaud. Verlaine, vieilli prématurément par l'abus de drogue et d'alcool, entre dans son café habituel à Paris. La sœur de Rimbaud, Isabelle (Dominique Blanc) l'y attend. Ils ont une entrevue orageuse au sujet de la succession de Rimbaud. Isabelle exige de Verlaine qu'il lui rende les manuscrits de son frère publiés, selon elle, sans son autorisation. En réalité, Isabelle, très dévote, a honte de la vie « dissolue » qu'a menée Arthur et, ne comprenant rien à son talent, elle voudrait pouvoir en expurger les manuscrits, voire les détruire…
    Nous avons ensuite un flash-back qui se déroule pendant les deux années où Rimbaud et Verlaine ont vécu ensemble une histoire d'amour passionnée et ont écrit, du moins pour Rimbaud, la plus grande partie de leur œuvre qui reste, plus de 140 ans après, l'une des plus magnifiques de l'histoire de la poésie.

    En septembre 1871, Arthur Rimbaud a 16 ans. Il s'est violemment disputé avec sa mère (Nita Klein), une paysanne austère et dure à la tâche, qui a élevé seule ses enfants, après que son mari, militaire, l'a quittée. Depuis sa plus tendre enfance, Arthur a toujours été un enfant à part, à fleur de peau, passionné, introverti. Il a toujours souffert de la dureté de sa mère et de l'ambiance étouffante qu'elle faisait régner dans sa famille. D'une intelligence hors du commun, il écrit de la poésie depuis l'âge de 7 ans. En 1871, Verlaine a déjà publié plusieurs recueils de poèmes (Poèmes Saturniens, Les fêtes galantes...) qui lui ont valu une certaine notoriété dans les milieux parisiens. Arthur lui envoie quelques-uns de ses essais et Verlaine, subjugué par ce qu'il lit, l'invite chez lui à Paris. Verlaine est alors marié depuis un an avec Mathilde (Romane Bohringer) et ils ont un enfant.

    La première rencontre entre Rimbaud et Verlaine est un quiproquo : lorsqu’il arrive à Paris, le jeune homme se rend tout droit chez Verlaine sans savoir que celui-ci est venu l'attendre à la gare, et ils se manquent. Lorsque Rimbaud se présente au domicile du poète, il y est reçu plutôt froidement par Mathilde et les choses se passent mal entre eux. Mais, dès que Verlaine est en présence d'Arthur, il tombe sous le charme de ce beau jeune homme dans lequel il perçoit immédiatement le génie. Il le présente à ses amis puis, devenu fou amoureux d’Arthur, il abandonne femme et enfant pour partir avec lui en Angleterre. Leur vie de débauche et leur homosexualité notoire les obligeront à quitter Londres pour la Belgique et se réfugier à Bruxelles, chez la mère de Verlaine, où ils poursuivent leur vie dissolue. Un jour, suite à une dispute provoquée par la drogue et l’alcool, et aussi sans doute par la jalousie que ressent Verlaine vis à vis de la beauté, de la jeunesse et du talent exceptionnel de Rimbaud, ou peut-être seulement en raison de l’alcool, il lui tire dessus. Rimbaud n'est que légèrement blessé mais il prend peur, s’enfuit et porte plainte. Devant les excuses de Verlaine, qui menace de se suicider en sa présence s'il ne lui pardonne pas, Rimbaud retire sa plainte et s'en va. Mais le mal est fait : Verlaine est condamné à deux ans de prison plus en raison de ses relations homosexuelles que pour l'agression elle-même. Sa femme ayant demandé le divorce, Rimbaud parti, Verlaine abandonné par tous exécute ses deux années de prison à Bruxelles et à Mons dans des conditions épouvantables. Il y écrira des pages poignantes et des poèmes immortels.

    Mon jugement sur ce film

    Pourquoi, alors que ce film présente des faits peu glorieux mais réels, ce film met-il aussi mal à l'aise ? Personne n'ignorait la relation homosexuelle qui avait lié, pour une très courte période, Verlaine et Rimbaud. Le problème est que le film se réduit à cela et rien que cela. Il n'épargne en outre rien au spectateur des étreintes des deux amants, des vexations auxquelles est soumis Verlaine pendant l'enquête et dans la prison et de sa déchéance. J'avoue m'être attendu à mieux de la part de la réalisatrice du Jardin secret, un film traité avec une infinie délicatesse et une poésie rare.

    Eclipse totale était un titre prémonitoire : le film faillit ne pas se faire et il eut peut-être mieux valu pour tout le monde qu'il ne se fît pas. Il commença en effet sous les plus mauvais auspices : dans un premier temps, l'acteur pressenti pour jouer le rôle de Verlaine était John Malkovich, mais il se récusa à la lecture du scénario (et on peut le comprendre !) Ce fut David Thewlis qui le remplaça.
    Quant à Rimbaud, son rôle aurait dû être interprété par River Phoenix, mais celui-ci mourut d'une overdose peu avant le tournage. C'est finalement Leonardo DiCaprio qui accepta de jouer le rôle. Loin de moi l'idée de critiquer ce choix car cet acteur-caméléon est parfaitement crédible dans le rôle d'un gamin de 16 ans, d'une androgynie troublante (en réalité Leonardo avait 21 ans au moment du tournage et il en était déjà à son 5ème film, ce qui n’en fait pas un débutant !) Le problème n'est pas dans la distribution mais dans le scénario et dans la réalisation, qui a seulement traité l'aspect sexuel de la relation des deux poètes qui devait être d’une toute autre complexité. Or, cet aspect des choses, sans doute beaucoup plus difficile à cerner, est totalement évacué par la réalisatrice.

    En fait, dans la réalité, nous ne savons pas vraiment ce qui lia les deux hommes ni si les choses se sont passées de la manière dont on nous le décrit. Cet angle de vue, exclusivement sexuel et morbide, a peut-être voulu pour des raisons commerciales. Si c'est le cas, ce choix s'avéra être une erreur puisque le public de marcha pas et que le film fut un échec complet. C'est d'autant plus dommage car aussi bien le matériau de base (la vie des deux poètes) et la belle brochette d'acteurs choisis (de Thewlis à Romane Bohringer) auraient pu, s'ils avaient eu à s'exprimer dans un autre cadre, avec un autre scénario et sous une autre direction, donner un film aussi beau et touchant que l'adaptation que fit Stephen Frears du chef d'œuvre de Colette dans son film Chéri, dont le propos est par ailleurs presqu’aussi sulfureux que la relation Rimbaud-Verlaine. Mais Agnieszka Holland n’est pas Stephen Frears, loin de là !

Vous avez aimé ?

Votre avis sur le film

Comptez-vous le voir ?

Rimbaud Verlaine

Votre avis sur le film

  • J'ai adoré
  • J'ai bien rigolé
  • Je suis refait
  • J'ai halluciné
  • J'ai aimé
  • J'ai été bouleversé
  • J'ai passé un bon moment
  • J'en ai pris plein les yeux
  • Je n'ai pas aimé
  • J'ai moyennement aimé
  • J'ai été déçu
  • Je me suis endormi
  • Je me suis ennuyé
  • J'ai eu peur
  • J'ai pleuré
  • WTF
  • J'ai besoin d'un aspirine
  • Je n'ai rien compris
  • J'ai été choqué
  • J'ai vomi
  • J'ai détesté
Rimbaud Verlaine
Valider
Rimbaud Verlaine
Valider