• Il y a 6 ans

    Une boum qui vire à la catastrophe c'est en ces quelques mots que pourra être résumée l'intégralite de cette pochade paresseuse, ode au consumérisme destructeur, qui a en plus la très mauvaise idée d'être filmée à l'épaule en plans subjectifs. Vain en absence de fond, vulgaire et bordélique comme la plupart des films ayant choisi cette approche narrative. Il fut un temps où Blake Edwards réalisait The Party sur le même postulat de départ. Chaque époque a les films qu'elle mérite?

  • Afficher toutes les critiques