• NOTIFICATIONS
    L'ACTIVITÉ DE VOS AMIS
  • MES ABONNEMENTS
    PERSONNES QUE VOUS SUIVEZ
    INVITER DES AMIS

    Connectez-vous avec Facebook
    et retrouvez vos amis !

    Connexion avec Facebook
  • FILMS À VOIR
  • Plaire, aimer et courir vite

    Séances

    10 mai 2018 - (2h12) de

    Avec Pierre DeladonchampsRio VegaThomas GonzalesClément MétayerQuentin ThébaultTristan FargeSophie LetourneurLuca Malinowski

    34 personnes ont donné un avis sur ce film. Voir tout

    Genre : Drame, Romance

    Durée : 2h12

    Sortie : 10 mai 2018

    Réalisé par :

    1990. Arthur a vingt ans et il est étudiant à Rennes. Sa vie bascule le jour où il rencontre Jacques, un écrivain qui habite à Paris avec son jeune fils. Le temps d’un été, Arthur et Jacques vont se plaire et s’aimer. Mais cet amour, Jacques sait qu’il faut le vivre vite.

    Casting

    • Thomas Gonzales

      Marco

    • Clément Métayer

      Pierre

    • Quentin Thébault

      Jean-Marie

    • Tristan Farge

      Louis

    • Sophie Letourneur

      Isabelle

    • Marlène Saldana

      L’actrice

    • Luca Malinowski

      Stéphane

    Avis des utilisateurs (4)

    Ma photo de profil Vous devez donner votre avis
    pour écrire une critique.
    1. s'est ennuyé
      2.5 Il y a 2 mois

      Le film est censé se dérouler en 1993. Nous sommes au début des « années sida » : Arthur (Vincent Lacoste), étudiant à Rennes, rencontre Jacques (Pierre Deladonchamps), écrivain et auteur de théâtre, venu présenter sa pièce dans la capitale bretonne. Arthur hésite dans son choix sexuel, entre les filles (il a une copine, Nadine – Adèle Wismes) et les garçons mais il ne fait pas de doute qu’il préfère la 2ème option.

      Jacques, lui, est un homosexuel assumé, atteint du sida. Il est le père d’un garçonnet du nom de Loulou dont il se partage la garde avec sa compagne, et se repose sur son fidèle ami et voisin Mathieu (Denis Podalydès).

      Arthur et Jacques sont attirés l’un vers l’autre dès le premier regard mais chacun continue cependant à mener sa vie de son côté tout en échangeant des lettres et des coups de téléphone. Jusqu’au jour où Arthur décide de prendre le train et de venir retrouver Jacques à Paris. Mais c’est malheureusement trop tard car le sida de Jacques est en phase terminale et il décide de mettre fin à ses jours.

      Mon opinion

      J’avais déjà vu d’autres films de Christophe Honoré (à part Les chansons d’amour, qui m’avait touché) et je n’avais pas été emballé. Je n’ai pas non plus été convaincu par ce film long, très long (2.12 H), verbeux, qui ne tient que sur le naturel un rien cynique de Vincent Lacoste qui, au fil des films où je l’ai vu jouer, s’affirme être un acteur de plus en plus intéressant. Jacques, interprété par Pierre Deladonchamps – connu depuis L’inconnu du lac, film que je n’ai pas vu) est une belle découverte. Bien qu’il ait atteint la quarantaine, on est séduit par l’innocence et la vulnérabilité de son regard et de son sourire enfantin. Denis Podalydès est excellent aussi. Mais, si j’exonère les comédiens, je n’en fais pas de même pour la mise en scène paresseuse, lente et décousue. En fait, le film ne démarre vraiment que vers la dernière demi-heure, avec quelques scènes où l'on ressent enfin un peu d'émotion : je retiendrai en particulier celle où Jacques, quittant sa retraite de malade, vient retrouver Arthur sur le pont, ou celle où Arthur parle avec Loulou, venu rendre visite à son père, à l'hôpital... Un mot sur la bande son qui est par moments magnifique et à d'autres horripilante. Curieux film, en fin de compte, fait un peu de bric et de broc, hésitant au fond, comme la valse des amants...

    2. 4.0 Il y a 2 mois

      Très beau film . Je ne suis pas sorti déçu . Poétique à fois malgré un sujet pas très drôle

    3. a été déçu
      3.0 Il y a 2 mois

      Histoire d’un homme victime du sida. Véritable don Juan gay qui tombe amoureux d’un jeune breton.
      Nous découvrons les ravages de l’hépatite C. La mort de son ancienne ami.
      Les 2 hommes vivent une vie de débauche fleuretant avec des inconnues dans des espaces publics.
      Apparaît tout même l’amour et l’envie de l’autre.
      Toutefois, La vie parisienne est montrée sous sont plus belle angle. (Je l’imaginais à Paris dans peut être 2ans)

      La fin est vraiment tragique l’homme atteint du sida, l’écrivain se tue! Déçu !

    4. a été bouleversé
      3.5 Il y a 2 mois

      De Christophe Honoré (2018)
      Un film fort, intense et intimiste à la fois. Une histoire de passion , de vie contée comme une parabole ou l'un prend son envol quand l'autre s'engoufre au bout du chemin de sa vie.
      La société d'alors (des années 90) est assez bien marquée par de petits riens (objets, livres) et aussi l'ambiance sonore (musiques et tubes) de l'époque. Pour autant par une certaine retenue, le film manque de cette intensité que cette histoire semble révéler . Comme aussi les jeunes du film (ce en plus en province) semblent eux aussi d'une ouverture d'esprit qui n'était peut-être pas le marqueur de ces années. Dans ce film (à l'inverse du film 120 battements sorti lui aussi en 2018) le sida et la lutte auprès des pouvoirs publics sert plus de décor et de fond de tableau. Pour marquer la difficulté d'aimer, de vivre intensément une passion amoureuse en plein marasme de santé publique. A une époque où pour beaucoup il était difficile de vivre sa sexualité quand le Sida décimait dans lres rangs des jeunes homosexuels.
      Le film enfin nous révèle le talent et la force (toute en douceur et naturel) du jeu de Vincent Lacoste. Pierre Deladonchamps est excellent et habité par son rôle où la fougue et l'envie de vivre se disputent à une certaine pudeur de s'engager plus avant comme pour protéger les autres. Sans être anecdotique Denis Podalydès campe un voisin, un ami à la fois intime qui ne juge pas.
      La in du film toute en nuance et en pudeur est comme un mirroir où les deux réalités se reflètent.

    Vous avez aimé ?

    Votre avis sur le film

    Comptez-vous le voir ?

    Plaire, aimer et courir vite

    Votre avis sur le film

    • J'ai adoré
    • J'ai bien rigolé
    • Je suis refait
    • J'ai halluciné
    • J'ai aimé
    • J'ai été bouleversé
    • J'ai passé un bon moment
    • J'en ai pris plein les yeux
    • Je n'ai pas aimé
    • J'ai moyennement aimé
    • J'ai été déçu
    • Je me suis endormi
    • Je me suis ennuyé
    • J'ai eu peur
    • J'ai pleuré
    • WTF
    • J'ai besoin d'un aspirine
    • Je n'ai rien compris
    • J'ai été choqué
    • J'ai vomi
    • J'ai détesté
    Plaire, aimer et courir vite
    Valider
    Plaire, aimer et courir vite
    Valider

    Découvrez notre projet CINEVR : une salle de cinéma virtuelle multijoueurs
    pour regarder vos films et séries depuis votre canapé. En savoir plus

    Une erreur s'est produite. Veuillez réessayer dans quelques minutes.