Tous les films

Paris

218 personnes ont donné un avis sur ce film. Voir tout

Genre : Romance

Durée : 2h10

Budget : 19 000 000 $

Sortie : 20 février 2008

Réalisé par : Cédric Klapisch

Nationalité : France

C’est l’histoire d’un Parisien qui est malade et qui se demande s’il va mourir. Son état lui donne un regard neuf et différent sur tous les gens qu’il croise. Le fait d’envisager la mort met soudainement en valeur la vie, la vie des autres et celle de la ville toute entière. Des maraîchers, une boulangère, une assistante sociale, un danseur, un architecte, un SDF, un prof de fac, une mannequin, un clandestin camerounais… Tous ces gens, que tout oppose, se retrouvent réunis dans cette ville et dans ce film. Vous pouvez penser qu’ils ne sont pas exceptionnels mais, pour chacun d’entre eux, leur vie est unique. Vous pouvez croire que leurs problèmes sont insignifiants, mais, pour eux, ce sont les plus importants du monde.

Avis des utilisateurs (3)

Ma photo de profil Vous devez donner votre avis
pour écrire une critique.
  • s'est ennuyé Emotion
    2.0 -  Il y a 1 an

    Pierre (Romain Duris) est danseur dans un cabaret et il vient d’apprendre qu’il souffrait d’une grave maladie du cœur et risquait de mourir s’il n’était pas rapidement greffé.

    Ne pouvant plus exercer son métier, qui est toute sa vie, il passe ses journées à observer les Parisiens depuis le balcon de son appartement. Tous ont leurs problèmes, comme Roland (Fabrice Lucchini), professeur désabusé qui se sent revivre en tombant amoureux d’une de ses élèves, Elise (Juliette Binoche), la sœur de Pierre à qui il confie sa maladie, ou le marchand de fruits et légumes (Albert Dupontel) qu’elle rencontre tous les jours.

    Mon opinion sur ce film

    J’ai écrit cette chronique après avoir vu le film sur les instances de plusieurs de mes collègues qui l’avaient apprécié. Généralement, j’ai du mal avec les films français, que je trouve mal ficelés, bâclés, non-professionnels pour tout dire… Celui-là ajoute la vacuité des personnages et le nombrilisme, toutes choses que j’abhorre dans un film. En outre, pour un film qui a pour titre « Paris » et où on pourrait s’attendre au moins à trouver de belles images de cette ville magnifique, on ne peut même pas créditer le réalisateur de cette qualité.

    Je reprends volontiers à mon compte la critique de Caroline Albert dans 7/7 :

    « Des personnages (et des acteurs connus) qui se croisent sans se croiser. Klapisch a expliqué il y a peu : »J’ai voulu dire que Paris est une ville plurielle et que tous ces personnages de races et de milieux différents font qu’elle existe… Une ville, c’est sans queue ni tête ! »

    Et c’est bien tout le problème, mais ce n’est pas la ville qui est « sans queue ni tête ». Paris est au contraire une ville qui a une très forte personnalité et qui ne ressemble à aucune autre : Paris, ce n’est ni Londres, ni New-York, ni Barcelone. Je peux le dire parce que j’y ai vécu plusieurs années et que j’y suis souvent retourné depuis. Paris a sa propre atmosphère, sa propre personnalité. Alors, pourquoi faire un film qui s’intitule « Paris » si l’on ne perçoit pas au moins cela ??? Il ne suffit pas de glisser quelques notes de Satie dans la bande son pour racheter un film par trop nombriliste.

    Personnellement, toutes ces histoires qui se mêlent et s’entremêlent me laissent froid. Même le destin de Pierre, qui est tragique, ne m’a pas ému le moins du monde. Je n’ai éprouvé aucune sympathie pour ces personnages obnubilés par leur petite personne, à l’exception, peut-être, de celui interprété par Albert Dupontel. Paris n’a rien à faire de leurs petits malheurs, du moins tels qu’on nous les présente. Car la fêlure est peut-être profonde, mais on ne s’en rend pas compte, on reste à la surface des choses, on survole des personnages qu’on aurait aimé apprendre à mieux connaître.

    Pour moi, ce genre de films est à classer au même niveau qu’Un château en Italie, de Valeria Bruni-Tedeschi, ou les films de Christophe Honoré (à part Les Chansons d’amour que j’ai bien aimé).

  • 4.5 -  Il y a 1 an

    Un film choral au casting français mémorable, de Romain Duris à Mélanie Laurent en passant par Fabrice Luchini et Juliette Binoche, Cédric Klapisch signe, encore une fois, une réalisation française forte et émouvante. La difficulté d'un film choral se trouve dans le travail sur tous les personnages de façon égale, leur créer une dimension sociale et une histoire les rendant réels, tout en les faisant coexister dans un même lieu, ici Paris. Ce film relate l'histoire d'un jeune homme, Romain Duris, atteint d'un problème au cœur, isolé, il regarde par la fenêtre les gens passés, leur fantasmant une vie. Cette vie, Klapisch la rend à l'écran avec brio, aussi bien par ses transitions de plans entre la difficile immigration africaine et la pauvreté qui l'entoure, et le luxe des problèmes parisiens. Ce film est aussi un hymne à la vie et à l'amour, pour montrer que chacun, même dans l'indifférence du quotidien, peut trouver une espérance d'espoir et de bonheur.

  • a adoré Emotion
    5.0 -  Il y a 7 ans

    Casting au top du top, BO d'enfer et même la présence de Gilles Lellouche ne vient pas gâcher la fête.

Vous avez aimé ?

Votre avis sur le film

Comptez-vous le voir ?

Paris

Votre avis sur le film

  • J'ai adoré
  • J'ai bien rigolé
  • Je suis refait
  • J'ai halluciné
  • J'ai aimé
  • J'ai été bouleversé
  • J'ai passé un bon moment
  • J'en ai pris plein les yeux
  • Je n'ai pas aimé
  • J'ai moyennement aimé
  • J'ai été déçu
  • Je me suis endormi
  • Je me suis ennuyé
  • J'ai eu peur
  • J'ai pleuré
  • WTF
  • J'ai besoin d'un aspirine
  • Je n'ai rien compris
  • J'ai été choqué
  • J'ai vomi
  • J'ai détesté
Paris
Valider
Paris
Valider