Malevil

1981 - Drame (2h00) de Christian de Chalonge

3 personnes ont donné un avis sur ce film. Voir tout

Genre : Drame

Durée : 2h00

Sortie : 13 mai 1981

Réalisé par : Christian de Chalonge

Nationalités : France, Allemagne

A une époque indéterminée, dans le Sud de la France, Emmanuel, maire d’un petit village et propriétaire du château de Malevil, se rend dans sa cave afin de lire tranquillement une lettre de son fils parti en Australie. Il est alors interrompu par quelques concitoyens accompagnés du pharmacien et du vétérinaire, qui souhaitent lui soumettre un problème d'aménagement local. Sont également présents : Momo, un jeune homme un peu attardé, et La Menou, sa mère, servante du domaine. Soudain, une terrible et bruyante déflagration les projette tous à terre, détruisant une bonne partie du cellier d’Emmanuel. Une chaleur insupportable s'abat alors sur les lieux. Tout ce remue-ménage cesse curieusement quelques minutes plus tard. Les rescapés restés longtemps sans rien dire commencent à émerger et se décident à sortir pour constater l’étendue des dégâts. Dehors, tout n’est que ruines et désolation...

Avis des utilisateurs (1)

Ma photo de profil Vous devez donner votre avis
pour écrire une critique.
  • a moyennement aimé Emotion
    3.0 -  Il y a 9 mois

    Lors d'un beau jour d'été, quelques personnes d'un petit bourg campagnard du centre de la France nommé Malevil, le maire, le pharmacien, des cultivateurs, des commerçants, une vieille femme et un simple d'esprit, sont regroupés dans une grande cave viticole pour débattre d'un banal sujet administratif.

    Soudain, la radio qu'écoute le benêt n'émet plus aucun son. Puis on entend une énorme explosion accompagnée d'une violente lumière et ils se retrouvent tous piégés dans cette cave. La civilisation autour d'eux a été détruite et les survivants essaient de rebâtir une civilisation à partir de ce qui leur reste dans leur environnement immédiat. C'est à la fois un film post-apocalyptique, une dystopie et un huis-clos.

    Le film s'éloigne progressivement du roman de Robert Merle et sa fin est complètement différente. L'auteur, estimant que l'esprit de son livre avait été dénaturé, demanda à ce que son nom ne figure pas au générique, où seule apparaît la mention : inspiré librement du roman Malevil (éditions Gallimard).
    Une pièce de théâtre "Ceux de Malevil", a été adaptée par Olivier Merle, le fils de l'auteur, et a été jouée à Paris jusqu'en mars 2012.

    Le film a beaucoup vieilli.

Vous avez aimé ?

Votre avis sur le film

Comptez-vous le voir ?

Malevil

Votre avis sur le film

  • J'ai adoré
  • J'ai bien rigolé
  • Je suis refait
  • J'ai halluciné
  • J'ai aimé
  • J'ai été bouleversé
  • J'ai passé un bon moment
  • J'en ai pris plein les yeux
  • Je n'ai pas aimé
  • J'ai moyennement aimé
  • J'ai été déçu
  • Je me suis endormi
  • Je me suis ennuyé
  • J'ai eu peur
  • J'ai pleuré
  • WTF
  • J'ai besoin d'un aspirine
  • Je n'ai rien compris
  • J'ai été choqué
  • J'ai vomi
  • J'ai détesté
Malevil
Valider
Malevil
Valider