Les Disciples de la 36ème chambre

1985 - Comédie (1h29) de Lau Kar-leung

1 personne a donné un avis sur ce film.

Titre original : Disciples of the 36th Chamber

Genre : Comédie, Kung-fu

Durée : 1h29

Sortie : 1 janvier 1985

Réalisé par : Lau Kar-leung

Nationalité : Hong Kong

L'action se situe dans une Chine où les Mandchous, au pouvoir, dominent et oppriment l'ethnie Han.Aussi doué en arts martiaux que pour faire des bêtises dans l'école que dirige son propre père, le jeune Fong Sai-Yuk (du nom d'un héros folklorique chinois à l'historicité incertaine) insulte un jour la maison des Mandchous. Pour sauver l'honneur de la famille, ainsi que la maison de Canton (l'école) que les Mandchous veulent fermer, la mère de Fong Sai-Yuk décide de l'envoyer se cacher au monastère de Shaolin avec ses deux frères, dans la 36e Chambre, qui accueille les laïcs depuis le premier film.Toujours incorrigiblement orgueilleux et indiscipliné, Fong Sai-Yuk continue de faire des siennes, comme emprunter un passage secret pour sortir en douce du monastère, ce qui est non seulement dangereux pour lui mais strictement interdit. Un soir, il se rend au Festival des Lanternes, dont l'entrée est exclusivement réservée aux Mandchous, et l'interrompt avec fracas en voulant y assister en resquilleur. Plutôt que de sévir, le rusé gouverneur des Mandchous décide de tirer profit de la naïveté du jeune présomptueux, dans le but de lui soutirer les secrets du kung-fu de Shaolin pour détruire le monastère. Il le flatte, lui donne une invitation pour le Festival, et lorsque Fong Sai-Yuk s'y rend en invité officiel, le gouverneur lui remet une superbe tunique officielle de mandchou pour achever de l'embrigader. Le lendemain, pendant l'entraînement, le Moine Supérieur San De découvre la tunique et renvoie Fong Sai-Yuk, qui décide d'aller se réfugier chez ses « amis » mandchous.Un soir, le disciple prodigue aux mauvaises fréquentations retourne à Shaolin par le passage secret pour inviter ses frères et condisciples de Shaolin au mariage d'un Mandchou. C'est bien sûr un piège dans lequel ils sont tous en train de se jeter, le fourbe gouverneur projetant depuis le début l'anéantissement de cet emblème de résistance chinoise qu'est Shaolin. Maître San De apprend le projet des jeunes et décide d'aller au mariage, déguisé rien moins qu'en mariée. Ses soupçons n'étaient que trop fondés : les Mandchous ont servi à tous les jeunes de Shaolin du thé empoisonné. Bien qu'averti à temps par San De, le têtu Fong Sai-Yuk boit quand même le thé pour prouver la bonne foi de ses faux amis, et en subit les effets. Un combat général s'engage, où le kung-fu de Shaolin assure la victoire.Ramené au monastère pour y être soigné de son empoisonnement, Fong Sai-Yuk semble à l'agonie. En réalité, le garnement simule pour échapper à la punition ; mais San De n'est pas dupe et le prend sur le fait, hors du lit, en flagrant délit de pitreries.

Avis des utilisateurs (0)

Ma photo de profil Vous devez donner votre avis
pour écrire une critique.
  • Aucune critique pour le moment

    Aucune critique pour le moment

    Soyez le premier à laisser votre avis

Vous avez aimé ?

Votre avis sur le film

Comptez-vous le voir ?

Les Disciples de la 36ème chambre

Votre avis sur le film

  • J'ai adoré
  • J'ai bien rigolé
  • Je suis refait
  • J'ai halluciné
  • J'ai aimé
  • J'ai été bouleversé
  • J'ai passé un bon moment
  • J'en ai pris plein les yeux
  • Je n'ai pas aimé
  • J'ai moyennement aimé
  • J'ai été déçu
  • Je me suis endormi
  • Je me suis ennuyé
  • J'ai eu peur
  • J'ai pleuré
  • WTF
  • J'ai besoin d'un aspirine
  • Je n'ai rien compris
  • J'ai été choqué
  • J'ai vomi
  • J'ai détesté
Les Disciples de la 36ème chambre
Valider
Les Disciples de la 36ème chambre
Valider