• NOTIFICATIONS
    L'ACTIVITÉ DE VOS AMIS
  • MES ABONNEMENTS
    PERSONNES QUE VOUS SUIVEZ
    INVITER DES AMIS

    Connectez-vous avec Facebook
    et retrouvez vos amis !

    Connexion avec Facebook
  • FILMS À VOIR
  • Note presse

    3332 personnes ont donné un avis sur ce film. Voir tout

    Titre original : The Hobbit: The Desolation of Smaug

    Genre : Aventure, Fantastique

    Durée : 2h41

    Sortie : 11 décembre 2013

    Réalisé par :

    Nationalité : Nouvelle-zelande

    Bilbon Sacquet continue son voyage périlleux en compagnie des treize nains, dirigés par Thorin Ecu-de-Chêne, afin de regagner la Montagne solitaire et le royaume perdu des nains d'Erebor. En chemin, ils rencontrent Beorn, être étrange qui a la capacité de changer de peau, et subissent une attaque d'araignées géantes dans la Forêt Noire. Après s'être échappés des mains des Elfes des bois, dont Tauriel et Legolas, les nains se rendent à Lacville, avant de rejoindre La Montagne solitaire, où ils doivent encore affronter le dragon Smaug, détenteur d'un fabuleux Trésor. Entretemps, Bilbo aura mis la main sur l'anneau de pouvoir, «le précieux» de Gollum...

    Avis des utilisateurs (132)

    Ma photo de profil Vous devez donner votre avis
    pour écrire une critique.
    1. a adoré
      5.0 Il y a 4 ans

      Des longueurs qui raviront les fans comme moi.
      Weta au top des effets spéciaux.

      10 J'aime
      -
      2 commentaires
      Il y a 4 ans

      Weta un peu trop au top meme, certaines scenes font quand meme tres artificielles...

      7 J'aime
      Il y a 4 ans

      Oh que oui !!

    2. a aimé
      4.0 Il y a 4 ans

      Bien mais tout comme pour le premier volet je reste un peu déçu et sur ma fin. Il est vrai que c'est techniquement irréprochable et que c'est un excellent divertissement... C'est d'ailleurs a mon sens même trop familial ce qui amène des aberrations tant dans les dialogues que scénaristiques, remettant en cause la cohérence de l'ensemble. Cela reste malgré tout un bon film mais pas a la hauteur selon moi de la trilogie du seigneur des anneaux.

      8 J'aime
    3. a adoré
      5.0 Il y a 4 ans

      Smaugentesque!!!! ;)

      5 J'aime
    4. a adoré
      5.0 Il y a 4 ans

      Après un premier film où Peter Jackson mettait habilement en place l’histoire et l’ambiance des aventures de Bilbon Sacquet (paisible hobbit, qui était entraîné, lui et une compagnie de Nains, dans une quête), il revient avec un 2nd opus pour plus d’action et de rythme. Puisque ici, l’histoire d’un seul livre (Bilbo le Hobbit de J.R.R Tolkien) à été découpé en trois films, on retrouve Bilbo là où on l’avait quitté l’an dernier. Lui et les nains mènent une quête toujours plus intense et périlleuse qui cette fois les mène jusqu’au dragon Smaug. Un film maitrisé qui nous prouve une nouvelle fois que Jackson règne en maître en Terre du Milieu.


      Dans une 1ère partie de film, le réalisateur Néo-Zélandais est plutôt fidèle au livre. Il prend ensuite certaines largesses, souvent légitimes pour l’adaptation d’un livre au cinéma. Peut être que certains fans puristes seront frustrés, mais ces infidélités apportent toujours un petit plus au récit. Comme par exemple l’ajout de personnages - celui d’Évangeline Lilly dans le rôle de Tauriel qui apporte un peu de féminité dans un récit amplement masculin – ou des scènes supplémentaires - qui montrent toute la détermination des nains, et surtout de Thorïn, pour mener leur quête à bien, ou encore celles expliquant les voyages de Gandalf.

      Ce second opus est aussi une ouverture à plus d’action. L’histoire ayant été mise en place dans le 1er volet, Peter Jackson fait libre place au combat et à un rythme élevé maintenu tout le long du film (un rythme légitime pour un film durant 2h40). Mais il est aussi plus dramatique que le premier volet (bien que très loin de l’intensité dramatique du Seigneur des Anneaux). Au niveau du casting, ce 2nd volet ne fait que confirmer nos sentiments. Il nous prouve que Jackson est tombé sur la perle rare pour jouer le rôle principal. Martin Freeman est en effet génial en Bilbo. Orlando Bloom quant à lui retrouve l’univers de Tolkien depuis son départ en 2003. Toujours dans son rôle de Legolas, la classe.

      Pour finir, ce film intermédiaire (en attendant le dernier opus en décembre prochain), est surtout celui de la découverte du Dragon Smaug. Attendu de tous, il est largement à la hauteur de sa réputation. Pris en motion capture sous les traits de Benedict Cumberbatch, il est respectueux du tant attendu dialogue entre lui et Bilbo. On retiendra ainsi deux scènes mémorables, celle de la rencontre entre Bilbo et Smaug donc, mais aussi la séquence des « tonneaux ». Une scène rocambolesque où se mêlent action et humour : génial. Voilà deux scènes qui marqueront autant la saga que cette fin d’année 2013.


      C’est donc un nouveau Blockbuster de prestige que s’offre Peter Jackson. Pétri de bonnes qualités : humour, action, un temps bien géré... et encore, on sait que le meilleur reste à venir.

      http://chroniques-cine.overblog.com

      4 J'aime
    5. Il y a 4 ans

      Fais vite père Noël!!!

      4 J'aime

    Vous avez aimé ?

    Votre avis sur le film

    Comptez-vous le voir ?

    Le Hobbit : La désolation de Smaug

    Votre avis sur le film

    • J'ai adoré
    • J'ai bien rigolé
    • Je suis refait
    • J'ai halluciné
    • J'ai aimé
    • J'ai été bouleversé
    • J'ai passé un bon moment
    • J'en ai pris plein les yeux
    • Je n'ai pas aimé
    • J'ai moyennement aimé
    • J'ai été déçu
    • Je me suis endormi
    • Je me suis ennuyé
    • J'ai eu peur
    • J'ai pleuré
    • WTF
    • J'ai besoin d'un aspirine
    • Je n'ai rien compris
    • J'ai été choqué
    • J'ai vomi
    • J'ai détesté
    Le Hobbit : La désolation de Smaug
    Valider
    Le Hobbit : La désolation de Smaug
    Valider

    Découvrez notre projet CINEVR : une salle de cinéma virtuelle multijoueurs
    pour regarder vos films et séries depuis votre canapé. En savoir plus

    Une erreur s'est produite. Veuillez réessayer dans quelques minutes.