Le Garçon au pyjama rayé

2011 - Drame (1h33) de Mark Herman

Avec Asa ButterfieldVera Farmiga, Zac Mattoon O'Brien, David Thewlis, Domonkos Németh, Henry Kingsmill, Jim Norton, Jack Scanlon, Attila Egyed, Rupert Friend, Béla Fesztbaum, László Áron, Sheila HancockDavid Hayman, Amber Beattie, László Nádasi, Cara Horgan, Richard Johnson, Iván Verebély, Charlie Baker

126 personnes ont donné un avis sur ce film. Voir tout

Titre original : The Boy in the Striped Pyjamas

Genre : Drame, Guerre, Histoire

Durée : 1h33

Sortie : 11 octobre 2011

Réalisé par : Mark Herman

Nationalité : Royaume-Uni

Seconde Guerre mondiale. Bruno a tout juste 9 ans lorsque son père, un officier nazi remarqué par le Führer, se voit confier le commandement du camp de concentration polonais d'Auschwitz. Le petit garçon n'apprécie guère de devoir quitter la belle et grande maison de Berlin pour se retrouver dans une demeure isolée et triste. De sa chambre, il aperçoit des hommes, des femmes et des enfants tous vêtus de pyjamas rayés. Personne ne lui explique qui ils sont, mais l'innocence aidant, il va se lier d'amitié avec un enfant juif...

Casting

Avis des utilisateurs (5)

Ma photo de profil Vous devez donner votre avis
pour écrire une critique.
  • a été bouleversé Emotion
    4.5 -  Il y a 8 mois

    L'action se passe pendant la 2ème Guerre mondiale en Allemagne nazie.

    Bruno (Asa Butterfield), est un petit garçon normal de huit ans. Il vit heureux et insouciant avec sa sœur aînée, Gretel (12 ans), et ses parents, dans une belle maison de Berlin. En rentrant un jour de l'école, il apprend que son père, un officier allemand, a reçu une "promotion" et qu'ils vont déménager à la campagne.

    En réalité, le père, Ralf (David Thewlis) est un officier nazi et il a été nommé commandant d'un camp d'extermination en Pologne. Bruno réagit comme réagirait tout enfant de son âge : il est triste de devoir quitter son école, ses copains, Berlin et sa maison.

    Après un long voyage de nuit, la famille arrive dans une maison presque délabrée, envahie de militaires. Elsa, la mère des enfants, fait contre mauvaise fortune bon cœur et continue à donner l'exemple d'une mère aimante, insouciante et gaie.

    De la fenêtre de sa chambre, Bruno voit, au-delà de la forêt, des bâtiments qu'il prend pour une ferme et qui, en fait, sont ceux du camp d'extermination d'Auschwitz. La curiosité aidant, il échappe à la surveillance de ses parents et se rend seul au camp, où il est arrêté par les barbelés. Derrière les barbelés se trouve un enfant juif de son âge, Schmuel, et l'amitié naîtra entre eux mais, pour Bruno, qui vit dans un environnement préservé par le mensonge, le camp s'apparente à un terrain d'aventures alors que pour Schmuel, il représente l'enfer. Bruno ne peut imaginer que l'on y maltraite son ami et que l'on y tue des êtres humains par milliers et encore moins que c'est son père, qu'il adore et qui se comporte en famille comme n'importe quel père aimant se comporterait, est responsable de cette atrocité.

    Un jour, en voulant aider Schmuel à retrouver son père dont l'enfant prisonnier est sans nouvelle depuis plusieurs jours, Bruno, comme par jeu, se "déguise" en prisonnier et pénètre sous la clôture de barbelés. Le drame arrive : les gardiens, n'imaginant pas une minute qu'ils ont affaire au fils du directeur du camp, le prennent dans une rafle et Bruno meurt dans la chambre à gaz sans comprendre ce qui lui arrive.

    Mon opinion sur ce film

    La fin de ce film cloue le spectateur à son fauteuil tant, même si on se doutait que l'histoire finirait mal, on ne peut s'attendre à un dénouement aussi atroce, aussi inhumain où l'innocence et la pureté (surtout celle incarnée par le merveilleux regard bleu d'Asa Butterfield) sont brutalement brisés. On a beau savoir, on a beau connaître l'étendue terrifiante de la bêtise et de la méchanceté humaine, on ne peut qu'être soi-même brisé à son tour par une telle conclusion.

    La force du film vient surtout de la mise en parallèle de la vie "normale" que vit la famille allemande, voulant ignorer, comme l'ont fait des milliers de gens, aussi bien en Allemagne que dans le reste du monde, l'atroce réalité qui se déroule à moins d'un kilomètre de leur maison. A part la dernière scène, plus suggérée que véritablement montrée, il n'y a pas de signes avant-coureurs de l'effroyable dénouement (les quelques allusions : la réflexion du lieutenant sur l'odeur des fumées qui sortent des cheminées du camp, la violence dont il fait preuve vis-à-vis du pauvre Pavel pour se dédouaner d'avoir lui-même des origines juives - rôle admirablement incarné par Rupert Friend, pour être révoltantes, n'en restent pas moins des allusions).
    Si l'on en a le courage, ce film bouleversant est à voir absolument mais il faut savoir qu'on en sortira changé.

  • 5.0 -  Il y a 11 mois

    Extremely sad

  • a été bouleversé Emotion
    5.0 -  Il y a 2 ans

    Un de ces films que tout le monde devrait avoir vu au moins une fois dans sa vie.. parce que rien ne doit être oublier.

  • a aimé Emotion
    4.0 -  Il y a 4 ans

    Film émouvant et authentique où l'enfant d'un officier nazi découvre la vérité dans ce qu'on lui fait croire une ferme... Asa Butterfield y est merveilleux !

  • a adoré Emotion
    5.0 -  Il y a 5 ans

    Très émouvant, une fin poignante...

Vous avez aimé ?

Votre avis sur le film

Comptez-vous le voir ?

Le Garçon au pyjama rayé

Votre avis sur le film

  • J'ai adoré
  • J'ai bien rigolé
  • Je suis refait
  • J'ai halluciné
  • J'ai aimé
  • J'ai été bouleversé
  • J'ai passé un bon moment
  • J'en ai pris plein les yeux
  • Je n'ai pas aimé
  • J'ai moyennement aimé
  • J'ai été déçu
  • Je me suis endormi
  • Je me suis ennuyé
  • J'ai eu peur
  • J'ai pleuré
  • WTF
  • J'ai besoin d'un aspirine
  • Je n'ai rien compris
  • J'ai été choqué
  • J'ai vomi
  • J'ai détesté
Le Garçon au pyjama rayé
Valider
Le Garçon au pyjama rayé
Valider