Soyez le 1er à donner un avis sur ce film ! Connectez-vous

Titre original : Pyaasa

Genre : Drame, Musical

Durée : 2h26

Sortie : 19 février 1957

Réalisé par : Guru Dutt

Nationalité : Inde

Vijay (Guru Dutt), un poète, ne parvient pas à vivre de ses vers. On lui conseille d’écrire des poèmes d’amour, d’abandonner les réflexions pessimistes sur la nature humaine qui sont son thème de prédilection. Sa famille ne le soutient pas : ses frères vendent ses manuscrits à une usine de pâte à papier et le chassent de la maison. Vijay tente de racheter ses poèmes, mais le gérant de l’usine lui apprend qu’une femme en a fait l’acquisition. La nuit, alors que Vijay dort sur un banc public, il entend une femme, Gulabo (Waheeda Rehman) chanter un de ses textes. Il la suit, jusqu’à la maison close où elle officie. Lorsqu’elle s’aperçoit que Vijay est sans le sou, elle le chasse. En lisant un papier tombé de la poche du poète, elle réalise qu’il est l’auteur des poèmes qu’elle a achetés. Quelques jours plus tard, Vijay croise une femme qu’il a aimée lorsqu’il était étudiant, Meena (Mala Sinha). Un flash back en chansons nous présente cette époque heureuse. Lors d’une réunion d’anciens élèves, Vijay interprète un poème qui est hué par la foule mais dont la tristesse retient l’attention d’un éditeur présent dans le public, Ghosh (Rehman). Vijay se rend chez lui dans l’espoir d’être enfin publié, mais Ghosh ne lui offre qu’un emploi de domestique. Lors d’une réception, alors qu’il sert les invités, Vijay découvre que Meena est désormais l’épouse de Ghosh. Lorsque Ghosh comprend que Meena et Vijay se connaissent, il renvoie ce dernier. Seul, sans emploi, Vijay doit également faire face à la mort de sa mère. L’affection et le soutien de Gulabo ne peuvent l’empêcher de sombrer dans le désespoir. Il se met à boire, et tente de se suicider. Il survit, mais à la suite d’un quiproquo, passe pour mort. Gulabo paie alors la publication de ses poèmes par Ghosh. Le recueil connaît un immense succès. Vijay, hospitalisé, est pris pour un fou lorsqu’il affirme être l’auteur des poèmes. Ghosh refuse de le reconnaître, de même que l'un de ses amis. Interné, il s’évade avec l’aide Abdul Sattar (Johnny Walker), un masseur ambulant qui procure au film ses quelques intermèdes comiques. Le premier anniversaire de sa prétendue mort donne lieu à une grande cérémonie publique, perturbée par l’arrivée de Vijay qui se fait reconnaître et crie son dégout de ce monde hypocrite et dominé par l’argent. Une émeute éclate au cours de laquelle Gulabo est blessée. Immédiatement, l’entourage de Vijay cherche comment exploiter ce retournement de situation, et une autre célébration est organisée, pour fêter le retour du poète. Choqué par tant de duplicité, Vijay revient sur ses mots et affirme ne pas être l’auteur des poèmes. Malgré l’insistance de Meena, il refuse la célébrité qui lui est offerte, et quitte la ville en compagnie de Gulabo.{||valign="top" style="padding-right: 0%" width="50%"|

Avis des utilisateurs (0)

Ma photo de profil Vous devez donner votre avis
pour écrire une critique.
  • Aucune critique pour le moment

    Aucune critique pour le moment

    Soyez le premier à laisser votre avis

Vous avez aimé ?

Votre avis sur le film

Comptez-vous le voir ?

La Femme Insecte

Votre avis sur le film

  • J'ai adoré
  • J'ai bien rigolé
  • Je suis refait
  • J'ai halluciné
  • J'ai aimé
  • J'ai été bouleversé
  • J'ai passé un bon moment
  • J'en ai pris plein les yeux
  • Je n'ai pas aimé
  • J'ai moyennement aimé
  • J'ai été déçu
  • Je me suis endormi
  • Je me suis ennuyé
  • J'ai eu peur
  • J'ai pleuré
  • WTF
  • J'ai besoin d'un aspirine
  • Je n'ai rien compris
  • J'ai été choqué
  • J'ai vomi
  • J'ai détesté
La Femme Insecte
Valider
La Femme Insecte
Valider