Dernières nouvelles du cosmos

2016 - Documentaire (1h25) de Julie Bertucelli

Note presse

4 personnes ont donné un avis sur ce film. Voir tout

Genre : Documentaire

Durée : 1h25

Sortie : 9 novembre 2016

Réalisé par : Julie Bertucelli

Nationalité : France

A bientôt 30 ans, Hélène a toujours l’air d’une adolescente. Elle est l'auteure de textes puissants et physiques, à l’humour corrosif. Elle fait partie comme elle dit d’un « lot mal calibré, ne rentrant nulle part ». Visionnaire, sa poésie télépathe pense loin et profond, elle nous parle de son monde et du nôtre. Elle accompagne un metteur en scène qui adapte son œuvre, dialogue avec un mathématicien... Pourtant Hélène ne peut pas parler ou tenir un stylo et n’a jamais appris à lire ni à écrire. C’est à ses 20 ans que sa mère découvre qu'elle peut communiquer en agençant des lettres plastifiées sur une feuille de papier. Un des nombreux mystères de celle qui se surnomme Babouillec…

Avis des utilisateurs (1)

Ma photo de profil Vous devez donner votre avis
pour écrire une critique.
  • a été bouleversé Emotion
    4.5 -  Il y a 1 an

    J’avais entendu parler de ce film lors d’une émission sur France Info. Comme il était programmé à Aubenas dans le cadre des Rencontres des Cinémas d’Europe (20-27 novembre 2016), je suis allé le voir. J’ai été surpris de l’incroyable queue de spectateurs qui attendaient la séance alors que le film était programmé à la même heure qu’un film beaucoup plus grand public.

    Dernières nouvelles du cosmos n’est pas un film facile. Le sujet lui-même, l’autisme, est un sujet très dur et la manière de filmer sans concession qu’a adoptée la réalisatrice devrait plutôt avoir sur le spectateur un effet de repoussoir. Or, dès les premières images, on est, sinon séduit par l’héroïne, mais intrigué par ce que l’on voit et désireux de comprendre. Peu à peu, en tournant autour d’elle, on apprend à apprivoiser ce mutisme, ces regards étranges, et on devine que derrière la carapace, presque l’armure qu’est son corps, se cache un esprit incroyablement brillant, une intelligence puissante, un humour ravageur.

    Hélène est un génie emprisonné dans un corps qui lui a interdit, jusqu’à ses 14 ans, de communiquer avec le monde extérieur. A travers le film, on devine qu’Hélène a un univers à elle. Elle ne parle peut-être pas avec des mots, avec « nos » mots, mais elle perçoit tout ce qui l’entoure avec une intensité incroyable. Elle tire de cette expérience des aphorismes qui brillent d’intelligence et sont pétris de poésie et d’humour.

    Je ne pensais pas, en allant voir ce film, être à ce point ému en découvrant chez cette jeune femme que l’on a considérée comme « handicapée » (voire une « retardée mentale ») jusqu’à ses 14 ans, une telle étendue d’intelligence qui nous fait paraître tout petits.

    J’ai cependant un peu regretté que le film se borne à nous présenter des faits, sans aucun commentaire, sans aucune tentative d’explication. Certes, je me méfie de ce qu’auraient pu dire des « spécialistes » de l’autisme, dont la plupart (je ne dis pas « tous ») ne comprennent rien à ce problème, mais j’aurais souhaité avoir l’éclairage de scientifiques, de philosophes, voire de mathématiciens pour essayer de cerner l’énigme que représente Hélène… Un film intrigant, dérangeant, sur un "handicap" (mot à utiliser avec réserves, mais nous n'en avons pas d'autres), mal connu et mal compris.

Vous avez aimé ?

Votre avis sur le film

Comptez-vous le voir ?

Dernières nouvelles du cosmos

Votre avis sur le film

  • J'ai adoré
  • J'ai bien rigolé
  • Je suis refait
  • J'ai halluciné
  • J'ai aimé
  • J'ai été bouleversé
  • J'ai passé un bon moment
  • J'en ai pris plein les yeux
  • Je n'ai pas aimé
  • J'ai moyennement aimé
  • J'ai été déçu
  • Je me suis endormi
  • Je me suis ennuyé
  • J'ai eu peur
  • J'ai pleuré
  • WTF
  • J'ai besoin d'un aspirine
  • Je n'ai rien compris
  • J'ai été choqué
  • J'ai vomi
  • J'ai détesté
Dernières nouvelles du cosmos
Valider
Dernières nouvelles du cosmos
Valider