• 4.0 Il y a 6 ans

    Le film de Levinson se montre moins indépendant que ne le laissait supposer sa présence à Sundance. Il faut dire que le linge sale lavé en famille, maintes fois essoré au cinéma, ne facilitait pas la tâche. Ce portrait d'une tribu qui se déchire ne prend donc véritablement son envol qu'à l'arrivée du personnage d'Alice (Kate Bosworth). On peut toutefois accorder à ce nouveau conquérant (et à son tableau) plus de férocité que chez ce vieux guerrier de Polanski dans le récent "Carnage". Et dans cette volonté, commune, d'écorner la nature humaine. Le film bénéficie d'une distribution cohérente. Là où Ellen Barkin, trop répétitive, peine parfois à convaincre, Ellen Burstyn excelle. Demi Moore, dans un rôle moins étoffé, renoue avec une qualité d'interprétation qu'on ne lui connaissait plus depuis "Bobby". Mais c'est Ezra Miller ("We need to talk about Kevin") qui s'impose au c?ur de cette distribution chevronnée. Et qui est à l'aube d'une grande carrière.

  • Afficher toutes les critiques