• NOTIFICATIONS
    L'ACTIVITÉ DE VOS AMIS
  • MES ABONNEMENTS
    PERSONNES QUE VOUS SUIVEZ
    INVITER DES AMIS

    Connectez-vous avec Facebook
    et retrouvez vos amis !

    Connexion avec Facebook
  • FILMS À VOIR
    0:00 / 0:00

    Une nouvelle amie

    Langue
    Qualité
    Videos de Une nouvelle amie

    Une nouvelle amie

    3.9
    123 avis
    1. Il y a 2 ans

      Laura décède après la naissance de son premier enfant. Claire, sa meilleure amie depuis toujours perd le goût de tout. Elle se rapproche du mari de Laura, David, qui peine à survivre au décès de sa femme et à sa nouvelle position de père célibataire. Ce rapprochement va donner naissance à une amitié... très particulière.

      Difficile de faire un retour du film sans trop en révéler...
      François Ozon...ose...comme il l'a toujours fait avec ce film sur son thème de prédilection : la femme. Ici, il élargit encore les horizons de la féminité en surfant sur la dualité qui nous habite, il fait de ses personnages, des hommes, des femmes complexes...comme beaucoup d'entre nous. Il décloisonne le genre, le sexe, le désir, l'identité...et par ce biais, il rend ses personnages si réalistes et terriblement humains.
      Il aborde de manière à la fois humoristique et dramatique une problématique encore tabou, ce qui en ces temps de rumeurs moralistes, apporte un souffle nouveau sur le cinéma français mais surtout sur nos sociétés.
      Les acteurs...sont excellents dans leur rôle. Roman Duris porte son personnage et réalise ici une de ses plus grandes performances.
      J'ai beaucoup aimé.

    2. Il y a 3 ans

      Surprenant et attachant.

    3. Il y a 3 ans

      Magnifique...

    4. Il y a 3 ans

      Claire et Laura sont les meilleures amies du monde, elles se connaissent depuis l'enfance et se sont jurées fidélité jusqu'à la mort lorsqu'elles n'étaient qu'enfants en mélangeant leur sang.
      Elles ont vécu ensemble leur adolescence et leurs premiers émois amoureux, puis elles ont trouvé chacune l'homme de leur vie et se sont mariées sans rompre leur amitié.
      Mais après avoir accouché de sa première fille, la petite Lucie, Laura décède.
      C'est un terrible choc pour son époux David, sa famille et surtout pour Claire qui n'arrive pas à admettre la perte de sa meilleure amie.
      Claire plonge alors dans une terrible dépression qui l'oblige à se mettre en arrêt de travail. Gilles, son mari, lui suggère de se rapprocher de David, aujourd'hui veuf, et de Lucie dont elle est la marraine pour tenter de reprendre goût à la vie.
      Claire hésite car la douleur est toujours présente et elle ne sait pas quelle pourrait être la réaction de David alors que lors des funérailles elle avait clamé haut et fort qu'elle serait toujours là, comme elles se l'étaient gravées avec Laura dans le sang, pour veiller sur Lucie mais aussi sur David.
      Un jour, lors d'un jogging, Claire entre avec fracas chez son amie disparue lorsqu'elle entend les pleurs de la petite Lucie mais découvre, dans le salon, de dos, une femme blonde comme l'était Laura, donnant le biberon à la petite qui, elle, se calme aussitôt. Confuse, Claire se confond en excuses quand elle se rend compte de sa méprise mais elle ne s'attend pas une seconde à découvrir la personne qui se cache derrière ces cheveux blonds. En effet, c'est David  qu'elle surprend, travesti en femme avec les habits de Laura biberonnant la petite. C'est un deuxième choc important pour Claire. Après le décès de Laura, c'est le père de sa filleule et l'ancien époux de sa meilleure amie qui vient la perturber dans sa tristesse, dans sa détresse, en se présentant travesti en femme et revendiquant son nouveau genre qu'il présente comme accepté par son épouse décédée. Dégoutée, Claire rentre chez elle mais ne dit rien à son mari et continue ainsi à s'enfoncer dans la dépression.
      Dès lors, quelles vont être les relations entre cette marraine et ce père à l'identité équivoque qui ne manqueront pas de se croiser dans l'avenir ?

      Pas vraiment attiré par ce film avec la bande annonce. Mais c'est François Ozon qui le signe donc il faut le voir et tant pis si c'est mauvais.

      Et comme toujours, François Ozon filme encore et toujours son sujet de prédilection, la femme. Mais il ajoute ici un peu de piment à sa sauce en incorporant dans celle-ci un homme qui se veut femme tout en restant homme dans sa sexualité.
      L'exercice n'est pas des plus faciles, avouons-le.
      Alors que l'on suit aisément la pensée première de Claire  qui qualifie David de pervers qui doit se faire soigner, on entre comme elle, dans un jeu qui va au fur et à mesure changer ses propres règles.
      Et voici une nouvelle femme, acceptée, non pas celle qui naît femme mais celle qui le devient comme Simone de Beauvoir la voulait, libre, indépendante. Mais Simone n'avait pas imaginé que celle-ci pouvait être un homme qui se réaliserait pleinement en se parant d'atours strictement féminins. Et que dire de l'amitié féminine si forte qu'elle peut mener à une situation au départ rejetée mais qui finit par être acceptée et voulue désespérément ensuite (chez les hommes également).

      Recherche et exploration de nos jours d'un genre nouveau qui finit par se faire accepter par ceux qui le cherchent et par ceux qui le trouvent ainsi que par ceux qui le côtoient.
      Un genre qui veut dire : liberté.

      3 J'aime
    5. Il y a 3 ans

      Je suis allé voir le film sans grande connaissance de Ozon ( invité de ma fac donc conseillé d'aller regarder son film). Voici donc ce que j'en pense: a priori, l'histoire adapté du livre avait tout pour plaire et pourtant....tout est cliché du personnage au décors! Des plans, très américain, des personnages plats, voire fade, on sait pas grand chose de leur vie (juste au travers de quelques flash back au début du film). La mise en scène est très fouillis, limite étudiant. Les acteurs, je m'attendais à plus risques, plus d'audaces dans l'interprétation de Victoria mais bon. De plus, je trouve que Ozon, joue beaucoup trop sur les stéréotypes de l'homme qui veut être une femme mais qui aime les femmes. Ceci étant dit la perte de poids de Duris est impressionnante et mérite ma gratitude. Bon, pour résumer j'ai la fesse entre deux chaises: comédie ou drame ? J'en sais rien, j'ai ri quelques fois mais je n'ai absolument pas eu la larme à l'œil! Et conseil, ne prêter pas attention aux scènes en rapport avec le médical, c'est du grand n'importe quoi! Sinon, le film est tout de même mignon et bravo à Ozon d'avoir osé le thème :)

    6. Il y a 3 ans

      Déçu. Je m'attendais à moins de drame. Et certains passage m'ont rappeler le film "Chouchou" avec Gad Elmaleh et bien j'ai préféré la fraîcheur de chouchou qui restait bien plus crédible. J'adore Duris mais travestis j'ai pas accroché une seconde.

    7. Il y a 3 ans

      Je ne connais pas beaucoup de films de François Ozon. Jeune j’ai vu Ricky, film qui m’a laissé sur le cul, car je ne connaissais pas la filmographie, et sans mentir je ne cotoyais pas le cinéma de la même manière. Puis on m’a conseillé de voir « Dans la Maison », que l’on peut caractériser comme film de genre. Ensuite il y a eu « Jeune et Jolie » et là j’ai enfin compris –tout est relatif- sur quoi il s’aventure et qu’est-ce qu’il l’intéresse vraiment dans le cinéma : le mal-être des spectateurs, le « voyeurisme » et la provocation.
      Une nouvelle ami€, c’est pour moi le dernier épisode de la saga de la sexualité féminine, on avait le jeune homme de « dans la maison » fasciné par la mère de son camarade de classe, puis la jeune femme se prostituant par « plaisir » dans « Jeune et jolie ». Ici on retrouve la femme à travers Romain Duris et sa partenaire de jeu Claire jouée par Anaïs Demoustier (qui joue très bien la nièse et la femme insatisfaite). Le film est une très grande réussite narrative et technique ce qui est rare dans le cinéma français. Ozon c’est pour moi le Woody Allen français avec ce quelque chose en plus, qui est à participation filmique. Je m’explique, Allen fait des films chaque année et sais ce qu’il fait, il maitrise ses histoires, son cadre, son rythme, exactement pareil que Ozon. Sauf que là ou Allen rend son cinéma plus facile et plus accessible c’est qu’il fait du cinéma que j’appellerai théâtrale, ou seul la contemplation est présente pour nous. Un film d’Allen ne m’a jamais réellement fait réfléchir. Ozon lui choque, pousse la réflexion, touche des sujets « tabou », il manipule avec sa mise en scène, tous ses films sont osés et paraitront obscène par son étrangeté créant quelque chose de fascinant à vivre et à visionner.
      Finis les comparaisons a 2 balles, place à la critique pure et dure : la Mise en scène comme je le disais est géniale –surtout la scène d’intro qui a un rythme sensationnel- qui va de pair avec le sens du cadre et de la photo. Les très peu de personnages donnent, l’essentiel de l’intrigue au duo Duris-Demoustier. Qui est génial et encore une fois osé (elle n’est pas très connu je l’ai juste vu dans une belle personne). Puis le film vaut le détour pour la performance de Virginia qui est incroyabl(e) –en réalité c’est le perso fictif du film (mis en abime ;) mise en abime déjà présente dans « dans la maison »).
      Donc pour moi on tient le meilleur film français de l’année (pour l’instant, car « Eden » sort bientôt est promet de belles surprises) et François Ozon est peut être mon réalisateur français préféré, car il ose, il choc, il divertit-il ne faut pas l’oublier-, et il fait rire car finalement Une nouvelle amie c’est une comédie dramatique. Passion, amour, amitié … ? A vos portes monnaies ça vaut vraiment le détour !

      1 J'aime
    8. SORTIE DU FILM
      05 novembre 2014
    9. Il y a 3 ans

      (Y)

    10. Il y a 3 ans

      Vu en avant-première il y a deux semaines un très beau film.

    Du même genre

    Films En salle

    Prochainement

    Nouveau ! Regardez les films diffusés à la TV grâce à Molotov
    directement depuis le programme TV et les fiches films.

    Une erreur s'est produite. Veuillez réessayer dans quelques minutes.