• NOTIFICATIONS
    L'ACTIVITÉ DE VOS AMIS
  • MES ABONNEMENTS
    PERSONNES QUE VOUS SUIVEZ
    INVITER DES AMIS

    Connectez-vous avec Facebook
    et retrouvez vos amis !

    Connexion avec Facebook
  • FILMS À VOIR
    0:00 / 0:00

    Mommy

    Langue
    Qualité
    Videos de Mommy

    Mommy

    4.5
    771 avis
    1. Il y a 3 ans

      Pas de doute je suis allée voir le film en avant première parce que j'aime énormément les précédents de ce réalisateur dont je suis précieusement le parcours. Du premier film "J'ai tué ma mère" a "Tom a la ferme" jusqu'à aujourd'hui "Mommy". C'était donc déjà beaucoup d'émotion de me rendre a l'avant première du bébé de Cannes et du film que je convoite depuis 6 mois.

      Je m'attendais a du Dolan différent, du bling bling Cannois. Et en venant sans réelle appréhension, une fois le générique de fin tombé, j'étais touché par le sujet et sidéré par le génie du film.

      Faire le choix d'aller voir ce film, c'est changer votre vision du cinéma a vie, connaissant Dolan ou pas. (Même si je vous conseille quand même de voir les autres aussi.) Car si vous aimez le cinema, il est impossible de ne pas aimer le film. Et si vous aimez Dolan, courez de suite au cinema le plus proche vous n'allez rien regretter.

      Xavier Dolan, un prodige sans aucun doute, un artiste complet qui s'exprime purement et sincèrement soit l'antithèse absolue de Woody Allen, ce qui est appréciable.
      Un cinema pure, sans prétention etune beauté cinématographique qui nous pique les yeux et les neurones.
      Je suis resté bouche bée d'un tel film et il est clair qu'avec ce chef d'oeuvre, il va au delà de n'importe quel concept de Grand Prix Cannois. C'est du grand Dolan, c'est grandiose!
      A présent, ne lisez plus de critique, prenez juste 10 euros et allez au cinéma.

      16 J'aime
      -
      2 commentaires
      Il y a 2 ans

      Bonjour Mary, merci pour ce partage(pour les autres aussi je vois que es très prolifique).

      Une question à propos de ton commentaire: en quoi Dolan est il l'antithèse du Grand Woody? Il me semble
      pouvoir faire quelque rapprochements non? La passion, l'amour des
      personnages, le style romancé..
      Aux plaisirs

      Bonjour Raphael,

      Pour répondre à votre question, oui Dolan est une antithèse pour moi à Woody Allen. Le cinéma de Woody Allen est toujours dans la démonstration de crise existentialiste bourgeoise, spirituelle, et philosophique,. Le temps pour Minuit à Paris, l'humain démuni face à la passion amoureuse dans Match Point, les tentations humaines sexuelles dans a peu près tout ses films mais surtout dans Vicky Cristina Barcelona, Manhattan ou To Rome With Love, alors que Dolan fait l'inverse.
      Dolan montre une classe populaire avec ses complexes face à un problème terre à terre, sans en enlever l'aspect philosophique. Chez Woody Allen on flâne d'un va et vient intellectuelle et chez Dolan on est pris par nos émotions sur le vif, et l'on se prend des claques émotionnelles.
      Dans ses films, Woody Allen a tendance à faire du beau de ce qui l'est déjà. Des beaux acteurs, une superbe bande originale, des belles villes, des beaux couché de soleil etc. Dolan, lui, met en beauté ce qui ne l'est pas.
      Dans Mommy, on est dans une ville dont on connait pas le nom au fin fond du Québec, les acteurs sont peu connu, ne sont pas choisi pour leur critère de beauté et quand à la bande originale, Céline Dion, Lana Del Rey, Counting Crows, c'est de la pop, rien de trop frissonnant.
      Mais pourtant, n'avait vous pas trouvé la scène d'ouverture d'écran et la dernière scène magnifique? Puis d'autres et j'en passe... Le traitement de l'image, les choix de plan sont brillants. Xavier Dolan fait de son cinéma un art de transformation, un zoom de toute beauté d'une chose que l'on ignorait. C'est du génie cinématographique!
      Alors certes Woody Allen fait frissonner c'est vrai avec justement toute ces beautés. Qui n'a pas été conquis par les images et les belles métaphores de Minuit à Paris? Mais je dirais qu'en rien son cinéma (même si je n'ai pas tout vue et ait encore beaucoup à apprendre ) ne se risque à la transformation. Il ne transforme pas ce qu'il voit, Woody Allen ne fait qu'accentuer les couleurs de ce qu'il voit.
      Je comprends cependant ce que vous voulez dire quand vous dites qu'il y a un aspect romancé dans ces deux styles. Je ne dirais pas le contraire, mais n'est-ce pas plus facile de romancer une histoire qui par ses ingrédient, l'est déjà? Prendre Colin Firth et Emma Stone , comme dans sa dernière oeuvre, où l'on est dans les années 20 sur la French Riviera..N'est-ce pas déjà romancé?
      Xavier Dolan part de rien. Un sujet presque documentaire, un cadre banal et il en fait un chef d'oeuvre poignant à la fois beau et ayant un aspect romancé. N'est-ce pas merveilleux :)

      L'antithèse est alors sur le fond, les choix de réalisation complètement différents voir même opposés. C'est d'ailleurs souvent le manque que je ressens d'un Woody Allen. Tout est parfois trop beau, trop figé, trop perché dans une haute bourgeoisie un peu surréaliste, soucieuse d'une certaine spiritualité souvent "bien pensante" à mon goût , qu'on a du mal à être bluffé ou à ne serait-ce qu'apprécier la thèse générale du film tant le réalisateur nous pousse à regarder ailleurs. Alors que pour Dolan même si ses premiers films ont des imperfections de débutants, je ressors toujours bluffé de la théorie générale, ( et pas que) grâce au génie de réalisation.

      4 J'aime
    2. Il y a 3 ans

      Encore une claque par Dolan ! J'avais adoré Laurence Anyways et ce Mommy est aussi bien. Sa maîtrise technique superbe. Ce cadrage génial. La bande sonore parfaite ! Et ces 3 acteurs canadiens tout simplement parfait. J'ai adoré. Ce Dolan est un grand.

      8 J'aime
    3. Il y a 3 ans

      Aimé est un euphémisme : Mommy, le nouveau chef-d'oeuvre du jeune Dolan est tout simplement le film le plus beau que j'ai vu. Un tourbillon d'émotions jusqu'au bout et par de multiples moyens que le réalisateur manie incroyablement.

      4 J'aime
    4. Il y a 3 ans

      Après la projection au Festival de Cannes , tous les spectateurs se sont levés . Nous avons applaudit Xavier Dolan & son casting pendant 10 minutes. Dolan était d'ailleurs en larmes. Je crois que ces intenses minutes résument la puissance & la beauté de ce film.
      Un énorme coup de cœur .

      4 J'aime
    5. Il y a 3 ans

      La chanson de fin est obviousement bien choisie.

      3 J'aime
    6. Il y a 3 ans

      Ce film est un véritable chef-d'oeuvre dans tout ce qu'il essaye d'entreprendre.
      Une histoire qui prend aux tripes, une photographie sublime, un casting époustouflant. La mise est scène est parfaite et souligne encore une fois le talent indéniable du jeune Canadien. Mommy est un ascenseur émotionnel qui nous emmènes très loin.

      3 J'aime
    7. Il y a 3 ans

      Mommy, le cinquième film de Xavier Dolan, s'est imposé comme la claque du 67ème Festival de Cannes. De nouveau, le jeune prodige met la figure maternelle au centre de son œuvre. Anne Dorval y interprète le rôle d'une mère dépassée, désemparée par les troubles psychiatriques de son fils. Steve (Antoine-Olivier Pilon) est un ado difficile souvent violent. Expulsé d'un énième centre correctionnel, il retourne vivre avec sa mère. Kyla (Suzanne Clément), une voisine bègue, débarque dans leur vie.

      Bouleversante, l'union de ces trois personnages, malmenés par la vie, se révèle cathartique pour chacun d'eux. Mommy est un film sur fond de complexe œdipien, de sentiments exacerbés. Il dépeint les relations humaines et les problèmes de la vie sans artifice .


      Les plans de Xavier Dolan éblouissent le spectateur par son esthétisme, notamment à travers l'originalité du format carré qui nous immerge dans l'intériorité des personnages . Dolan nous offre un mélo déchirant, truffé de belles surprises. On en ressort le souffle coupé. Mommy méritait la Palme d'Or. En témoigne la longue ovation à l'issue de la projection. Troublant et touchant, le coup de cœur du public et du jury de Cannes sortira en salles le 8 octobre prochain.

      3 J'aime
    8. Il y a 3 ans

      Souffrant du Trouble de Déficit de l'Attention, un jeune blond sort de l'institution spécialisée sous l’œil de sa mère bordée d'une grossièreté, plus ou moins que son fils. Tous les deux rencontre une mystérieuse voisine en congé sabbatique, la vie reconnaît des hauts et bas, mais, un jour ou l'autre, la mère va-t-elle supporter la présence de son fils intérieurement violent ? Tout le long du film dans un magnifique format carré qui nous invite à partager une forte émotion, une angoisse nous étouffant.

      Les techniques sont très travaillés, ce qu'on ne voit pas très souvent dans des films. Le ralenti, le flou, le contraste, le gros plan... rien à dire, Xavier Dolan est un vrai artiste professionnel assoiffé des idées brillantes. Comme toujours, les acteurs fétiches du réalisateur sont magnifiques, surtout la mystérieuse voisine dont on n'attendait pas vraiment à ce point-là. Un grand bref, un bel album de portrait de famille inspiré des figures maternelles, pas forcément la mère de Xavier Dolan.
      (déjà posté sur AlloCiné)

      3 J'aime
    9. Il y a 2 ans

      Monsieur Dolan ! Un des plus beaux chef-d'œuvre de ces dernières années..
      Un film bouleversant avec une BO superbe qui nous accompagne afin de nous faire passer par toute les émotions ! Je m'attendais à une ambiance beaucoup plus malsaine.. Mention spéciale pour Antoine-olivier Pilon juste exceptionnel !

      2 J'aime
      -
      1 commentaire

      Cool vraiment

    10. Il y a 3 ans

      Une claque monumentale ! Ce film est l’un des plus beaux, des plus forts que j’ai vu pendant ces dernières années !
      Le trio d’acteurs Suzanne Clément, Antoine-Oliver Pilon et Anne Dorval est tout simplement grandiose et nous donne des frissons tout au long de ces 2H20 de pure chef d’œuvre.
      Xavier Dolan nous offre un film d’une sensibilité étonnante avec une manière de filmé tout simplement sublime, une subtilité peu commune et une bande original à coupé le souffle.
      Bref un chef d’œuvre comme on en voit peu qui aurait amplement mérité la palme d’or !!

      2 J'aime
    11. Il y a 3 ans

      Inattendu à bien des égards, les surprises nous sautent une par une dans une narration au schéma pourtant classique. Qui plus est un film trop difficile à critiquer, le cadrage atypique (mais pas inconnu, vous comprendrez pourquoi) dosé au millimètre nous visualise des personnages forts et touchants embarqué dans un univers qui semblent s'acharner sur leurs sorts. Osé et pourtant agréable pour tous, à regarder sans précaution!

      2 J'aime
    12. Il y a 3 ans

      Un peu déçu par Laurence anyway, je ne voulais pas voir Tom à la ferme.
      Ruquier et ses invités m'ont donné envie de voir Mommy .
      Je n'ai pas été déçu et cfilm est un choc.

      U

      2 J'aime
    13. Il y a 3 ans

      Le coup de coeur du festival de Cannes, un vrai surdoué du cinéma qui se révèle dans ce film vraiment beau avec une projection pleines d'émotions.
      Prix du jury très largement mérité !!
      Hate de le revoir.

      2 J'aime
    14. Il y a 3 ans

      Palme ou pas, j'ai hate

      2 J'aime
    15. Il y a 2 ans

      Ce film est une véritable claque. Antoine-Olivier Pilon est juste incroyable!
      Le personnage de Steeve est bouleversant, l'utilisation du format 1:1 est très bien exploité avec quelques passages en 16:9 qui renforce les sentiments éprouvés par les personnages à ces moments.
      Un véritable chef-d'oeuvre

      1 J'aime
    16. Il y a 2 ans

      Indéniablement un des plus beaux films que j'ai vu. Une atmosphère unique, des prises de vues magiques, des acteurs bouleversants. La musique est juste parfaite. Une expérience que je regrette de pas avoir pu vivre au cinéma. Une bonne piqure de rappel.. Quelle beauté!

      1 J'aime
    17. Il y a 2 ans

      Diane, veuve, récupère son fils Steve, placé en institution depuis trois ans. Après la mort de son père, le comportement de Steve s'est développé dans la violence et l'impulsion.
      Avec toutes les difficultés liées à ces retrouvailles, Diane tente de faire face. Leurs destins se lient à celui de Kyla, leur voisine, enseignante, contrainte mystérieusement de poser un congé sabbatique.
      Leur trio va permettre à chacun de retrouver un peu d'équilibre...fragile.

      Cinquième long métrage de Xavier Dolan, "Mommy" reprend un thème cher au réalisateur, l'amour filial, dans un environnement populaire décrit sans concession. On retrouve souvent dans ses films, l'éducation mono-parentale et le symbole de la mère qui aime, protège, se sacrifie pour porter haut son enfant, qui tente de s'en sortir tant bien que mal. Si Dolan ne sombre jamais dans le pathos, c'est parce qu'il anime ses personnages d'espoir, c'est parce qu'il les rend si humains, avec leur complexes, leurs contradictions, leur peines mais surtout leurs joies.
      On pourrait reprendre un à un les éléments qui contribuent à la réussite du film. Mais en fait, on retrouve ici ce qui fait le génie de Dolan : sa minutie, son sens du détail.
      Entouré de ses actrices fétiches (et excellentes) Anne Dorval et Suzanne Clément, il travaille chaque plan de manière complète. Tous les plans, toutes les scènes sont travaillés de A à Z. Dolan choisit le décor, le costume, la musique, l'éclairage, le travelling...avec minutie. Rien n'est laissé au hasard et sert au film une photographie magnifique, comme celle, remarquable, de "Laurence anyways"
      Les visages sont filmés de telle manière que le spectateur comprend, cerne un personnage mais surtout l'émotion qui porte celui-ci.
      "Mommy" est filmé en 1:1 (format carré, donc de grandes bandes noires de chaque côté). Si ce format peut surprendre au départ, il contribue à donner aux scènes une grande intimité et permet par deux fois, via une ouverture (du rideau ? émoticône wink ) sur la totalité de l'écran, d'apporter symboliquement de l"oxygène" aux personnages, d'"agrandir" la zone d'espoir, de "créer une perspective".
      Avec la proximité qui le lie à ses acteurs - le jeune Antoine-Olivier Pilon est excellent -, Dolan parvient à nous faire vivre 2h18 d'émotions sans qu'à un seul moment on n'ait la possibilité de décrocher, les yeux rivés à l'écran, témoins de la destinée de chaque personnage.
      Dolan confirme avec "Mommy" son immense talent de jeune réalisateur.

      1 J'aime
    18. Il y a 3 ans

      GRANDIOSE

      1 J'aime
    19. Il y a 3 ans

      C'est un des plus grand chef d'oeuvre du cinéma. Merci Xavier Dolan, Antoine-Olivier Pilon, Anne Dorval et Suzanne Clément qui mènent ce film d'une façon extraordinaire. Filmé impeccablement, une vraie révolution cinématographique !

      1 J'aime
    20. Il y a 3 ans

      Tabernâcle!!! t'as du fun et tu chiâles là!!! ce't film m'a maravé la face! J'peux sembler quétaine là mais j'm'en fous! i m'a tellement pogné que ça y est je rechute! Câlice! M'a donné envie de vivre et de hurler! La fin serre la gorge.
      Et pi la tune là, astie qu'elle est bonne chrisssst!

      1 J'aime

    Du même genre

    Films En salle

    Prochainement

    Nouveau ! Créez des collections de films, explorez celles
    d'autres membres et découvrez votre nouveau profil !

    Une erreur s'est produite. Veuillez réessayer dans quelques minutes.