• NOTIFICATIONS
    L'ACTIVITÉ DE VOS AMIS
  • MES ABONNEMENTS
    PERSONNES QUE VOUS SUIVEZ
    INVITER DES AMIS

    Connectez-vous avec Facebook
    et retrouvez vos amis !

    Connexion avec Facebook
  • FILMS À VOIR
  • VIDEO NOT FOUND

    Videos de Liberté

    Liberté

    3.7
    5 avis
    1. Il y a 24 jours

      En 1942, une famille tsigane arrive comme chaque année dans un village du centre de la France pour faire les vendanges. Pendant leur voyage, ils ont recueilli un jeune orphelin, P’tit Claude (Mathias Laliberté). Les lois de l’époque (datant de 1912, elles resteront en vigueur jusqu’en 1969 !!!), imposaient aux "gens du voyage" de faire apposer un visa sur le carnet anthropométrique dont ils ne devaient jamais se séparer, dès leur arrivée dans une commune française. C’est ce qu’ils font dès leur installation dans le village de Saint-Amand, mais, depuis leur dernier séjour, de nouvelles lois encore plus restrictives, édictées par le régime de Vichy, sont entrées en vigueur. Elles condamnent les nomades à choisir entre la sédentarisation ou l’internement. Les carnets anthropométriques, même à jour, ne suffisent plus à les protéger de la déportation et de l’extermination.
      J'avais regretté de n'avoir pu voir ce film lors de sa sortie au cinéma. C’est une belle œuvre cinématographique et humaine, qui m'a touché au plus profond de moi, non seulement par son propos mais aussi par sa réalisation impeccable, bien loin des pseudo-films de réalisateurs plus connus. C'est aussi une histoire qui commence et qui finit mal, hélas, par la fuite éperdue des Tsiganes épris de liberté.

      On ressent physiquement, à travers le regard du réalisateur, leur terreur de l’enfermement et leur amour de la nature, des éléments (l’eau, le vent…) et des animaux avec lesquels ils vivent en symbiose. Les priver de cette liberté est les contraindre à une mort spirituelle et psychologique sans doute encore plus meurtrière que celle qui les attendait dans les camps.

      C'est pourquoi on ne peut qu'avoir été doublement choqués et révoltés par les déclarations anti-Roms de M. Nicolas Sarkozy, cet été à Grenoble, qui démontrent un mépris absolu de ces faits (car on ne peut imaginer qu'il n'en soit pas informé !) dont la France devrait au contraire s'excuser auprès du peuple Rom. En tant qu'ethnologue, humaniste et républicain, je ne peux que dénoncer une attitude indigne d'un président de la République française auquel la Constitution fait obligation de défendre les valeurs de la France, au premier rang desquelles la Liberté.

    Du même genre

    Films En salle

    Prochainement

    Nouveau ! Synchronisez vos séries entre CINEMUR et BetaSeries et
    soyez à jour sur les deux plateformes en permanence.

    Une erreur s'est produite. Veuillez réessayer dans quelques minutes.