Actualité

Tinder lance sa première série interactive sur téléphone

Insolite ! L’application de rencontres Tinder vient de terminer le tournage de sa toute première série, dont vous êtes le héros. Est-ce que ça va matcher ?

La petite flamme rouge s’enflamme pour les contenus audiovisuels. Qui l’aurait cru ? Qui l’aurait voulu, également ? L’appli branchée de réseautage amoureux attise la curiosité avec cette inattendue nouvelle. Au cœur de ce business des Roméo et Juliette 2.0, Reuters et Variety ont mené l’enquête. Tinder se lance dans la production et distribution d’une série. Tournée au mois d’août, au Mexique, elle devrait paraître au grand public dès le début du mois d’octobre. Pour l’instant nommé Projet X, comme la méga soirée de Nima Nourizadeh, le programme a coûté la somme conséquente de 5 millions de dollars. C’est dire si l’équipe d’entremetteurs y croît ! Oui mais voilà, jouer les Cupidons peut s’avérer d’une extrême simplicité comparée au travail d’apprenti cinéaste.

Plan cœur en pleine apocalypse

À l’écran, aucun visage ou nom célèbre. Des comédiens mexicains ont été choisis pour donner vie à l’histoire. La production des six épisodes, deux heures en tout, a été menée par Karena Evans. L’artiste est une habituée des vidéos virales puisqu’elle a réalisé de nombreux clips pour le rappeur Drake comme In My Feelings ou Nice for What. Une agence publicitaire, l’ancien job de la directrice marketing de Tinder, a co-produit cette fiction. Comme il ne faut pas oublier que le but de l’application est de trouver l’âme-sœur, le scénario tourne, évidemment, autour de conquêtes amoureuses. Façon Black Mirror : Bandersnatch, aventure interactive à succès de Netflix, l’utilisateur choisit quel chemin prendre et la direction donnée aux épisodes. En pleine apocalypse, thème principal de cette nouvelle création, le joueur vit ses derniers instants. La série originale se base sur une seule question : « Avec qui passeriez-vous votre dernière nuit ? ».

Pour s’embarquer dans cette fin du monde virtuelle, il suffit de se connecter sur l’application. Entre les tronches des prétendants et des incongrues conversations, il sera désormais possible de visionner du contenu. La fonction de base du service, pour approuver ou refuser un candidat (glissement vers la droite ou la gauche) sera réutilisée pour avancer dans l’intrigue. Ingénieuse idée marketing, Tinder entend bien choper des utilisateurs et les fidéliser encore plus grâce à cet ajout. Les consommateurs vibreront bientôt au rythme, non seulement des likes, mais aussi des épisodes de cette série diffusée à la verticale.

« C’est une opération plus large qui sera révélée dans un avenir proche » - Un porte-parole de Tinder au Reuters.

Un adversaire supplémentaire dans la guerre du streaming ?

Plus de spectacle, c’est la nouvelle stratégie de Tinder. Un porte-parole rapporte à Reuters : « C’est une opération plus large qui sera révélée dans un avenir proche. Il s'agit de la première incursion de Tinder dans la création d'une plateforme en ligne, avec du contenu vidéo scénarisé ». Un carton plein pour la série assurerait d’autres saisons ou, en tout cas, un feu vert pour une implantation de l’entreprise dans le domaine télévisé. L’application pourrait-elle ouvrir une section dédiée à son contenu expérimental ou le diffuserait-t-elle sur une autre plateforme, devenue partenaire ?

Détenue par Match Group, la startup aurait l’idée d’utiliser les décisions prises par les spectateurs pour en faire des algorithmes desquels ressortiront vos intérêts et votre taux de romantisme. En cette veille d’apocalypse, l’expérience que vous ferez vivre, ou subir, à ce groupe de personnages influencera probablement vos futurs matchs. Après le site web Swipe Life, avec ses vidéos sur les rencontres faites sur l’application, ou encore l’envie de réalisation d’AirBnB, le streaming s’avère être un improbable phénomène de mode pour les entreprises. On swipe, sans vous dire de quel côté.

Publié le 18 septembre 2019
Contenus associés