Actualité

Premières infos sur Wonder Woman 1984 de Patty Jenkins

La super-héroïne de Patty Jenkins, interprétée par Gal Gadot, revient dans Wonder Woman 1984. Prévu pour le 10 juin 2020 en France, le film s’entoure encore de mystère. Pour mieux patienter, ou s’impatienter, on a réuni tout ce que l’on sait déjà sur cette grosse attente !

Succès incontestable de l’année 2017, Wonder Woman de Patty Jenkins, avec la charmante et herculéenne Gal Gadot en rôle-titre, s’assurait déjà une suite. Rapidement, l’équipe s’est remise au travail. Au scénario, Jenkins s’accompagne du scénariste préféré de DC Comics Geoff Johns et du scénariste des Expendables Dave Callaham. Le tournage de six mois s’est déroulé à Washington, au Royaume-Uni, en Espagne, aux îles Canaries et est terminé depuis Noël. Sur les réseaux, l’actrice principale félicitait alors toutes les forces mises à l’œuvre pour un tel film : une armée de mille personnes en tout.

Mission quasiment accomplie puisqu’il ne reste plus qu’à attendre jusqu’en juin 2020 pour visionner le résultat. Le long-métrage est victime des changements du calendrier de Warner Bros Pictures qui l’avait initialement prévu pour décembre 2019. Sage décision ? Diana Prince aurait-elle eu peur de la puissance dévastatrice inhérente à la sortie de Star Wars ? Pas de rivalité entre les forces surhumaines. En cette fin d’année, Star Wars, épisode IX : L’Ascension de Skywalker est un sérieux concurrent qui peut faire de l’ombre à l’amazone. Depuis, rien ou presque ne fuite sur Wonder Woman 1984.

Premières infos sur Wonder Woman 1984 de Patty Jenkins

Retour vers un passé 80’s

En juin dernier, les fans ont vu une lueur d’espoir lors de la divulgation de la première affiche du film. Poings serrés et regard franc vers l’objectif, Gal Gadot se tient debout devant un fond arc-en-ciel, presque psychédélique. Les yeux aguerris repéreront immédiatement le changement de tenue. L’héroïne s’offre une énième armure, similaire au costume du précédent film mais cette fois-ci, la parure est entièrement dorée et semble étinceler.

Pour rappel, le premier volet traitait de la Première Guerre Mondiale alors pourquoi pas une atmosphère de guerre froide pour le second ? Ici, ambiance 80’s de rigueur, comme en témoignent les trois premiers visuels officiellement publiés, où le personnage principal observe des postes de télévision aux images vintages. Et que dire de Chris Pine, retour controversé de Steve Trevor sacrifié précédemment, en survêtements rétro dans un centre commercial à l’ancienne ? Si Wonder Woman est immortelle, Steve Trevor devrait, lui, être un vieux papy mais n’a pas pris une ride… Un mystère qui trouvera son explication dans le film ? Au passage, la réalisatrice Patty Jenkins annonce l’absence de l’équipe à la San Diego Comic-Con et un lancement de la promotion en décembre prochain.

Premières infos sur Wonder Woman 1984 de Patty Jenkins

Escadron de nouveaux combattants au casting

Gal Gadot et Chris Pine, les deux têtes d’affiche, retrouveront Robin Wright (Général Antiope) et Connie Nielsen (Reine Hippolyte) en alliés amazones. Lors d’un partenariat mode avec le site Net-A-Porter, Wright a révélé avoir tourné « une séquence de flashback en Espagne » avec son acolyte. Inconnue pour le moment au bataillon, la grande méchante des livres DC, Barbara Minerva alias Cheetah, fait son apparition. Sous cette apparence de guépard, dont on ne connait pas encore le rendu, Kristen Wiig prend du poil de la bête. Appréciée à Hollywood pour ses prestations comiques (Mes meilleures amies, le remake de S.O.S Fantômes ou Zoolander 2), l’actrice devra trouver un ton plus grave pour incarner cette ancienne archéologue transformée en l’animal le plus rapide au monde.

Après Westeros dans Game of Thrones et Tatooine dans The Mandalorian, Pedro Pascal débarque près de Themyscira, dans un rôle annoncé comme clé mais pour l’instant top secret. Ce qui n’empêche pas les rumeurs ! Costume soyeux bleu, cravate jaune à motif et mèche blonde sur le côté, l’acteur apparaît assis à l’arrière d’un véhicule dans un cliché diffusé à travers un écran de télévision. Pour certains, il a l’allure du super-vilain homme d’affaires Maxwell Lord.

Premières infos sur Wonder Woman 1984 de Patty Jenkins

Selon Superbromovies, l’homme serait en communication avec des divinités grecques et tenterait de s’élever à la hauteur d’un Dieu. Le site poursuit son analyse en avançant que ce mysticisme serait la cause plausible de l’incompréhensible résurrection de Steve Trevor. Une justification qui peut tenir la route des fantasques choix scénaristiques des DC Comics ! Natasha Rothwell, Ravi Patel, Gabriella Wilde et Kristoffer Polaha font également partie de la distribution. Clou du spectacle, le compositeur oscarisé Hans Zimmer se charge de la partition du film. Ça, c’est un vrai cadeau pour l’élaboration de l’œuvre comme pour nos oreilles !

Duo aux super-pouvoirs : Gadot et Jenkins

Initialement, l’actrice Gal Gadot signait avec DC pour trois films seulement : Batman v Superman: L'aube de la Justice, Wonder Woman et Justice League. Mais ça, c’était avant le fracassant succès de son personnage et les annonces de Wonder Woman 1984 et The Flash. Elle dépasse toutes les attentes et pourrait bien revenir sauver le monde dans de prochaines aventures, en solo ou avec la Ligue des justiciers. En attendant, la franchise ne se prononce pas sur son avenir… Rien n’est certain. Du côté de la réalisatrice, scénariste et productrice de WW84, il n’y a aucun doute. Patty Jenkins est devenue la réalisatrice la mieux payée de l’histoire d’Hollywood en négociant un contrat égal à celui de son confrère Zack Snyder (Man of Steel, Batman v Superman) : entre 7 et 9 millions de dollars pour ce nouvel opus. De l’action, orchestrée par des femmes et avec des femmes, une agréable entorse à la tradition hollywoodienne qui fait du bien !

Publié le 4 septembre 2019
345 vues de l'article
Contenus associés