Actualité

Le mystérieux élément du final d’El Camino, le film Breaking Bad

Spoiler alerte ! Ceux qui n’ont pas encore regardé El Camino sont priés de passer leur chemin. Le film Breaking Bad rencontre un vif succès sur la plateforme Netflix et intrigue par une transition inexpliquée dans son final.

Après s’être échappé du repaire de ses kidnappeurs, Jesse Pinkman (Aaron Paul) s’enfuit à bord d’une voiture, la Camino, titre éponyme de l’œuvre. En route vers la liberté ? Après avoir morflé pendant 62 épisodes, ça n’allait sûrement pas être si simple. C’est ici, en plein cœur d’une traque judiciaire, que reprend l’histoire. Si le long-métrage répond à quelques questions laissées en suspens à la fin de la saison 5, il rajoute aussi de nouvelles interrogations. Parmi elles, une lettre énigmatique qui ravira les nostalgiques. Des points obscurs qui troublent et agitent la communauté de fans de la série Breaking Bad. Un effet « meth bleue », mais sans prise, dont cet article se veut le sevrage.

Derniers mots d'un condamné à fuir

L’épilogue haletant se conclut à la frontière de l’Alaska. Ed y dépose Jesse, prêt à commencer une toute nouvelle vie, loin d’Albuquerque et des fantômes du passé. L’apprenti chimiste a une dernière affaire à régler et transmet une missive à Ed. Dans l’échange, un nom est furtivement aperçu sur l’enveloppe : Brock Cantillo. Le contenu de cette apparente lettre d’adieu ne sera pas dévoilé. Pour le média américain TV Guide, l’acteur Aaron Paul se confie sur ce passage : « C’est la toute première chose du scénario que Vince Gilligan a écrite. Il a écrit cette lettre et après, le script ». Que contient ce message secret ? « C’est la lettre la plus honnête, la plus belle et la plus attentionnée que l'on puisse imaginer. Il parle avec son cœur et lui dit qu'il est désolé » décrit le comédien.

Le mystérieux élément du final d’El Camino, le film Breaking Bad

Brock (Ian Posada) apparaît dès la saison 3, au cours du onzième épisode nommé Société Ecran ou Abiquiu en VO. Il est le fils d’Andrea (Emily Rios). La jeune mère célibataire rencontre Jesse lors d’une réunion des Narcotiques Anonymes. Elle devient rapidement la petite-amie de Jesse qui se démène pour les sortir de la misère avec l’aide de Saul Goodman (Bob Odenkirk). Dans la saison 4, Brock est intoxiqué par ce qui semble être de la ricine mais le coupable de l’empoisonnement est en fait Walter White (Bryan Cranston). À la fin de la saison 5, pendant laquelle l’enfant se rétablit, Andrea est assassinée en représailles par Todd Alquist. Bien qu’éloigné de Brock, lien direct avec l’être aimé et disparu, Jesse le porte dans son cœur et c’est, tout naturellement, qu’il lui envoie un ultime message.

Deux fins alternatives

Le complice d’Heisenberg déclare, toujours à TV Guide : « Dans la version originale du script, le film se terminait sur ma voix off lisant la lettre… Mais cela a été tristement coupé. J'espère un jour que les gens pourront entendre le contenu de cette lettre. Je supplie Vince de me permettre de la publier. Peut-être un jour... ». Au site Collider, Aaron Paul rajoute que « cela brisait le cœur, c'était magnifique à entendre et simplement honnête mais Vince a pensé que c'était encore mieux de ne pas en dire plus ». Aaron Paul clame vouloir mettre des mots sur cet inexpliqué papier blanc, l’espoir d’une suite pour les aficionados de Breaking Bad ? Un bonus, un court-métrage ou un format plus long ?

Le mystérieux élément du final d’El Camino, le film Breaking Bad

Ces déclarations doublées de l’incompréhension des internautes pourraient réveiller le réalisateur et scénariste Vince Gilligan ! Au site Vulture, ce dernier vient d’avouer qu’il avait d’abord pensé à une autre fin : « Comme il est si héroïque par nature, dans mon esprit en tout cas, il aurait sauvé quelqu'un à la toute fin du film en se faisant volontairement attraper, sachant qu'il avait sauvé cette personne. Il aurait fini le film en prison, quelque part au Montana ou ailleurs. Et cela ne lui poserait pas de problème. C'est ce côté très intérieur, très dramatique que je voulais ». Peut-être les spectateurs rattraperont-ils, un jour, le fugitif Jesse Pinkman en pleine échappée à travers l’Alaska ? On a bien su attendre El Camino pendant six ans !

Publié le 16 octobre 2019
Contenus associés